Nadine Gordimer (1923-2014) en 1990
Nadine Gordimer (1923-2014) en 1990 ©Getty - Photo by James Keyser/Getty Images
Nadine Gordimer (1923-2014) en 1990 ©Getty - Photo by James Keyser/Getty Images
Nadine Gordimer (1923-2014) en 1990 ©Getty - Photo by James Keyser/Getty Images
Publicité

Noter, décrire, écrire … pour dénoncer. Nadine Gordimer a consacré sa vie à l’écriture. Une écriture dans un contexte personnel et historique bien particulier. Élevée dans une famille blanche, elle prend fait et cause dans ses livres et dans sa vie pour les noirs.

Avec

Nadine Gordimer naît à Springs à quelques encablures de Johannesbourg, dans une famille bourgeoise. Son père est un Juif lituanien, sa mère est Anglaise. Son éducation est celle d’une jeune fille qui grandit dans un environnement anglophone blanc. Elle suit une instruction dans un collège chrétien mais c’est surtout à la bibliothèque municipale qu’elle trouve de quoi nourrir ses années de réclusion. En effet, sa mère la garde enfermée parce que la petite Nadine est malade du cœur. En fait, elle souffre de tachycardie, ce qui n’a jamais tué personne… Elle passe donc son temps à lire et à observer.

Elle épouse secrètement la cause des noirs et s’émeut des inégalités raciales dont elle perçoit les implications jusque dans sa maison : elle n’a pas le droit de se servir de la tasse touchée par la domestique noire.

Publicité

À neuf ans, elle rédige sa première nouvelle, inspirée par la fouille policière de la chambre de sa bonne. Ça y est, elle a choisi son camp. Ses nouvelles publiées dans The New Yorker lui valent certes une grande notoriété mais c’est avec son roman Un monde d’étrangers qu’elle écrit à 35 ans, qu’elle affirme sa radicalité : elle y narre la relation d’amitié impossible entre deux garçons : un blanc et un noir.

24 septembre 2009, Nelson Mandela (1918-2013) et Nadine Gordimer (1923-2014)
24 septembre 2009, Nelson Mandela (1918-2013) et Nadine Gordimer (1923-2014)
© Getty - Photo by Media24/Gallo Images/Getty Images

Elle adhère secrètement à l’ANC (African National Congress) et se lie d’amitié avec son leader Nelson Mandela. Pour le reste, les formes de son engagement restent mystérieuses. Mais c’est dans son écriture que la radicalité se voit : d’abord très alambiqués, proustiens selon certains, ses écrits deviennent de plus en plus lapidaires et offensifs. Ironiques aussi. Ils mettent en scène les questionnements inlassables de la classe blanche aux prises avec la culpabilité d’être née du bon côté de la barrière… raciale puis économique. C’est pour cela qu’ils sont censurés. Mais aussi tout simplement parce qu’ils mettent en scène sur une même page, la rencontre d’une blanche et d’un noir. Chose interdite par la loi de l’apartheid.

Celle qui est devenue le porte-parole d’un peuple opprimé reçoit le Prix Nobel de littérature en 1991 "pour ses récits épiques écrits pour le bénéfice de l’humanité". Son activisme ne s’éteint pas avec la chute de l’apartheid et l’arrivée au pouvoir de son ami Nelson Mandela en 1994. Elle s’attaque au fléau du sida et se dresse contre les présidents qui se succèdent : corruption, violences communautaires, le pays réconcilié est loin de la nation arc-en-ciel.

Nadine Gordimer dans "Les matinées de France Culture" (en anglais avec traduction. 24.06.1982)

6 min

En 2006, Nadine Gordimer est victime d’un vol armé chez elle, perpétré par des noirs. Mais contre l’avis de ses amis, elle refuse de s’enfermer comme ses compatriotes blancs dans un complexe sécurisé…
Elle meurt à 90 ans en 2014. Dans son sommeil. Le repos de la guerrière.

Pour en parler

Lecture de textes, Anne Steffens. Extraits des ouvrages de Nadine Gordimer Les saisons de la vie et Récits de vie (Grasset, 2012. Collection Essais et documents)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Bibliographie sélective

De Nadine Gordimer

  • Les saisons de la vie. 1952-2007 (Life Times: Stories, 2011), traduit par Pierre Boyer, Julie Damour, Jean Guiloineau (Grasset, 2014. Collection littérature étrangère)
  • Récits de vie (1954-2008) (Telling times. Writing and Living, 1954-2008, 2010), traduit par Philippe Delamare (Grasset, 2012. Collection Essais et documents)
  • Un monde d'étrangers (A World of Strangers, 1958), traduit par Lucienne Lotringer (Albin Michel, coll. Les Grandes traductions, 1979 ; réédition, Paris, LGF, coll.  Le Livre de poche n° 6582, 1989)

Musique

Extraits de : Sibathathu par Malombo Jazz Makers - Airs traditionnels d'Afrique du Sud interprétés par Peter Marchbank et composés par Theo Wendt - The perfumed forest wet with rain par Abdullah Ibrahim - Nomathemba par Ladysmith Black Mambazo - Africa to the world par Africa Express - Unomeva par Dolly Rathebe - Badimo par Philipp Tabane - Suliram par Miriam Makeba - Mantra mode et Mindif par Abdullah Ibrahim - You suffer too par Miriam Makeba - Emakhaya par The Heshoo Beshoo Group - Asimbonanga / Biko par Soweto Gospel Choir - Fatty boom boom par Die Antwoord - Magwinya mangola newhite Liverpool par Spaza - Nkosi sikelel afrika tiré de la B.O du film Un long chemin vers la liberté composée par Alex Heffs.

Films (extraits) diffusés :  The land of Rhodes (1940) -  South Africa goes (1961)

Nadine Gordimer (en anglais avec traduction), dans "Là-bas, si j'y suis" (France Inter, 01.06.1992)

4 min

Générique

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Séverine Cassar. Archives Ina, Stéphanie Place. Prises de son et mixage, Manuel Couturier. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Attachée de production et page web, Sylvia Favre.

Prix Nobel de littérature en 1991, l'écrivaine, romancière, essayiste Sud-Africaine Nadine Gordimer (19.01.2007)
Prix Nobel de littérature en 1991, l'écrivaine, romancière, essayiste Sud-Africaine Nadine Gordimer (19.01.2007)
© Getty - Photo by Leonardo Cendamo/Getty Images

Pour aller plus loin

Un été de lectures | été 14
57 min

L'équipe