Rosa Bonheur (1822 - 1899)
Rosa Bonheur (1822 - 1899) ©Getty - Photo by Pierson/Getty Images
Rosa Bonheur (1822 - 1899) ©Getty - Photo by Pierson/Getty Images
Rosa Bonheur (1822 - 1899) ©Getty - Photo by Pierson/Getty Images
Publicité

Célèbre peintre animalière française du XIXe siècle, particulièrement reconnue en Angleterre et aux États-Unis, Rosa Bonheur mena une vie à la fois excentrique et conventionnelle, déroutante et paradoxale, en un mot : libre.

Avec
  • Marie Borin Poétesse, romancière et biographe de la peintre animalière Rosa Bonheur
  • Marie-Jo Bonnet Historienne
  • Philippe Luez Conservateur général du patrimoine
  • Christel Leboeuf Guide au Musée de l'atelier Rosa-Bonheur à Thomery -Seine-et-Marne- dans le château de By
  • Damien Colcombet Sculpteur animalier
  • Emmanuelle Héran Conservatrice du patrimoine

Rosa Bonheur a eu une enfance rurale et dorée, puis urbaine et misérable. On la voulait couturière, elle s’est imposée comme artiste. Son père lui-même peintre, illuminé et idéaliste, a abandonné sa famille dans la misère, mais il est aussi celui qui l’a formée à la peinture et l’a poussée à devenir une femme libre.

Dans la maison-atelier de Rosa Bonheur à By-Thomery (Seine-et-Marne)
Dans la maison-atelier de Rosa Bonheur à By-Thomery (Seine-et-Marne)
- Perrine Kervran

Elle peint des animaux, mais dans des formats de peinture d’histoire. Elle plait à la République, mais aussi à l’Empire. Elle aspire à la réussite, mais ne rêve que d’une vie simple. Elle se présente comme une travailleuse ou une fermière, mais reçoit la légion d’honneur des mains de l’impératrice Eugénie. Elle refuse le mariage, mais vivra plus de 50 ans une union parfaitement bourgeoise avec la même femme. Elle est persuadée que les animaux ont une âme et elle a vendu la sienne au marché de l’art. Elle travaille en habit d’homme, mais ne supporte pas que ses élèves se coupent les cheveux.

Publicité

Dans "Concordance des temps", "La femme et le pantalon : conquête d'une liberté" (France Culture, 11.09.2010)

3 min

Elle se retire à la campagne, dans son petit château de By pour fuir le monde, mais loue une villa à Nice ou elle fréquente le gotha lors de fêtes incessantes. Elle ne pense qu’à la peinture, mais veille soigneusement à sa postérité. À l’époque, elle devient célèbre dans le monde entier, aujourd’hui on méprise un peu son œuvre. Reconnue à l’époque pour son Marché aux chevaux -ci-dessous-, on s’en souvient aujourd’hui comme d’une figure pionnière de la cause homosexuelle et féministe.

Rosa Bonheur et Nathalie Micas, "Le Marché aux chevaux" (1855). Huile sur toile. The National Gallery (Londres) suite au legs de Jacob Bell
Rosa Bonheur et Nathalie Micas, "Le Marché aux chevaux" (1855). Huile sur toile. The National Gallery (Londres) suite au legs de Jacob Bell
- Wikimedia Commons - Domaine public

Pour en parler

  • Marie Borin, poétesse, romancière et biographe de Rosa Bonheur
  • Marie-Jo Bonnet, historienne
  • Philippe Luez, commissaire de l'exposition Rosa Bonheur et sa famille : trois générations d’artistes au Musée de Port-Royal des Champs (Yvelines, 07.04-25.07.2016)
  • Christel Lebœuf, guide au Musée de l'atelier Rosa-Bonheur à Thomery (Seine-et-Marne) dans le château de By
  • Damien Colcombet, sculpteur animalier
  • Emmanuelle Héran, conservateur du patrimoine, adjoint de l'administrateur général en charge de la politique scientifique à la Réunion des Musées Nationaux

Dans "On sort", histoire de l'art avec Marie-Caroline Sainsaulieu à propos de l'exposition "Les femmes impressionnistes" au musée Marmottan (France Inter, 30.10.1993)

3 min

Rosa Bonheur, "Labourage nivernais" (1849). Huile sur toile H. 133,0 ; L. 260,0 cm.
Rosa Bonheur, "Labourage nivernais" (1849). Huile sur toile H. 133,0 ; L. 260,0 cm.
© Getty - Photo by Leemage/Corbis via Getty Images

Générique

Un documentaire de Perrine Kervran, réalisé par Clotilde Pivin. Archives Ina, Marie-Sophie Guillet de la Brosse. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Attachée de production, Claire Poinsignon. Nouvelle page web, Sylvia Favre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Actualité

Exposition  Rosa Bonheur (1822-1899), du 18 octobre 2022 au 15 janvier 2023, au musée d'Orsay à l'occasion du bicentenaire de la naissance de l'artiste ( catalogue et programme détaillé).

Couverture du catalogue de l'exposition Rosa Bonheur (1822-1899), du 18 octobre 2022 au 15 janvier 2023, au musée d'Orsay
Couverture du catalogue de l'exposition Rosa Bonheur (1822-1899), du 18 octobre 2022 au 15 janvier 2023, au musée d'Orsay
- Le Roi de la forêt, 1878 Collection particulière © Bridgeman Images / Christie’s Images

Dans "Édition spéciale", Paul Jouve, membre de l'institut et de l'académie royale de Belgique au micro du Docteur Méry (03.05.1961)

3 min

Pour aller plus loin

Rediffusion du 16 avril 2016

L'équipe