Didier Leschi.
Didier Leschi.
Didier Leschi. ©AFP - JOEL SAGET
Didier Leschi. ©AFP - JOEL SAGET
Didier Leschi. ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Au sujet de la politique migratoire, deux voix opposées s'expriment : d'un côté, ceux qui demandent plus d'hospitalité, de l'autre ceux qui appellent à plus de discrimination dans l'accueil. Dans cette "mise au point", Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), s'adresse tour à tour à ces deux tendances, sans mettre sur le même plan ce qui relève d'une haine de l'autre, et ce qui témoigne d'un sentiment de fraternité.

En savoir plus

"Il n’est pas de jour qu’un sinistre événement, une image bouleversante, une crise internationale ne nous le rappelle : la question du sort réservé aux migrants est cruciale", rappelle Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII), dans Ce grand dérangement. L’immigration en face (Tracts Gallimard). De façon très schématique, le sujet de la gestion migratoire met en regard deux opinions : ceux qui réclament plus d'hospitalité à des États jugés indifférents à la souffrance des plus démunis ; et ceux qui veulent au contraire plus de vigilance ou de discrimination dans l’accueil. Autrement dit dans le contexte européen, ceux qui considèrent que l'Europe devient une "forteresse" manquant d'humanité, et ceux qui trouvent qu'elle est une "passoire". S'appuyant sur l'étude "des chiffres, des faits, des règles internationales et des lois nationales" et sans "préjuger des conclusions pratiques à en tirer", Didier Leschi, entend répondre à ces deux tendances. 

Aujourd'hui, les sujets liés à l'immigration ont cette capacité à perturber le débat public au sens où on a le sentiment que les positions des uns et des autres sont plus prises par les affects, le dérangement, que par la raison. L'idée était de remettre les conditions du débat à plat. Le sujet de la crise migratoire doit être abordé sans excès, c'est-à-dire qu'il ne s'agit pas de dire qu'on est contre tout accueil ou qu'on est pour un accueil sans en mesurer les conséquences sociales, politiques et sans l'accompagner des dispositifs nécessaires pour intégrer ceux qui arrivent. Didier Leschi 

Publicité

À lire aussi : Du global au local : quelles politiques migratoires ?

Une production France Culture, en partenariat avec les Editions Gallimard. 

Retrouvez tous les Tracts Gallimard ici

Références

L'équipe

Vincent Decque
Réalisation
Pauline Petit
Production déléguée