L'historien Vincent Duclert, à Paris le 26 mars 2021.
L'historien Vincent Duclert, à Paris le 26 mars 2021.  ©AFP - JOEL SAGET
L'historien Vincent Duclert, à Paris le 26 mars 2021. ©AFP - JOEL SAGET
L'historien Vincent Duclert, à Paris le 26 mars 2021. ©AFP - JOEL SAGET
Publicité

La haine des juifs n'a pas disparu en France, rappelle Vincent Duclert dans cette tribune. Restituant en historien le récit des combats démocratiques contre l'antisémitisme du XIXe siècle, il appelle à ne pas renoncer à la lutte contre ses manifestations, au risque de ne rien comprendre aux autres discriminations et persécutions.

C'est à une génération qui s'en va, celle qui a connu l'occupation nazie, que Vincent Duclert dédie son appel à la vigilance contre l'expression contemporaine de l'antisémitisme : "Je voudrais les rassurer, leur dire que nous n'avons pas désarmé face à l'antisémitisme qui les a menés précisément dans l'enfer d'Auschwitz-Birkenau. Leur dire que nous sommes vigilants, que nous sommes lucides, que nous sommes combatifs face à la haine des juifs." 

Émergé à la fin du XIXe siècle, l'antisémitisme moderne a fait passer la haine des juifs d'une tradition antijudaïque à une doctrine de masse, inscrite dans la pensée et la politique, écrit l'historien dans Premiers combats. La démocratie républicaine et la haine des juifs (Tracts Gallimard, 2021). Or la résistance contre l'antisémitisme, telle qu'elle s'est manifestée à la fin du XIXe siècle, fut l'un des fondements de la société démocratique et républicaine. Restituer en historien le récit de ces combats est, pour Vincent Duclert, une façon d'éclairer le présent d’expériences individuelles constitutives de notre détermination à refuser la haine de l’humanité. 

Publicité

Soutenant que l'antisémitisme, dans ses expressions contemporaines, n'est pas le seul problème des juifs ni le seul fait des antisémites, dans cette tribune, Vincent Duclert entend rappeler que "lutter contre l'antisémitisme, c'est mener un combat universel" :

"Lorsque l'on combat l'antisémitisme, on combat bien sûr pour des personnes qui sont juives, mais on fait comprendre ce qu'est la persécution. Et si on renonce à combattre l'antisémitisme, on ne comprendra rien aux autres persécutions. Et c'est pour ça que je dis que lorsque l'on défend les juifs, on défend l'être humain, on défend tous les persécutés et je crois que c'est une leçon extrêmement importante." Vincent Duclert 

Des textes et compléments à l'ouvrage sont disponibles sur la page de l'auteur (CESPRA).  

Une production France Culture, en partenariat avec les éditions Gallimard. 

Retrouvez tous les Tracts Gallimard ici

Le Temps du débat
38 min

L'équipe