Croissance futuriste de Cyborg, image 3D
Croissance futuriste de Cyborg, image 3D ©Getty - Gremlin
Croissance futuriste de Cyborg, image 3D ©Getty - Gremlin
Croissance futuriste de Cyborg, image 3D ©Getty - Gremlin
Publicité

Dans ce cinquième et dernier volet de notre émission consacrée à l'histoire de la biologie, nous abordons les interrogations liées aux avancées scientifiques en matière de génétique et les risques que cela induit.

Avec
  • Pierre Sonigo Docteur en médecine et en biologie, ancien directeur de recherches à l' Inserm, directeur du développement du laboratoire Bio-Rad
  • François Jacob Biologiste, prix Nobel de biologie 1965

En 1997, sortait le film de science-fiction Bienvenue à Gattaca, réalisé par Andrew Niccol en 1997. Une œuvre qui exprime clairement les espoirs et les inquiétudes que les progrès de la biologie font naître au début du XXIe siècle. 

Allons nous pouvoir améliorer l'être humain au gré de critères de perfection que l'homme aura lui même établi ? La thérapie génique constitue-t-elle le Graal de la médecine ? Les biologistes ne sont-ils pas en train de devenir des apprentis sorciers dès lors qu'ils commencent à manipuler les gènes, ces composants héréditaires parmi les plus intimes du vivant ? Faut-il, au contraire, penser que les espoirs autant que les craintes ne sont nullement justifiés, dans la mesure où ils présupposent une véritable maîtrise des mécanismes de la création de la vie et de son évolution ? Une maîtrise qui, contrairement aux apparences, reste encore bien loin d'être acquise. 

Publicité

Nous abordons ces questions passionnantes au cours de ce cinquième et dernier chapitre de Transmission, une émission que nous avons consacrée au parcours de l'histoire de la biologie au XXe siècle, en compagnie de nos deux invités, François Jacob, prix Nobel de médecine et physiologie en 1965, et Pierre Sonigo, directeur du Laboratoire de génétique des virus à l'Institut Cochin de Paris.