Publicité
En savoir plus

Histoire de l’Élysée (6/20) par Sebastien Galceran. Les visiteurs du matin : Kaddour Hadadi «J'écris donc j'existe» (Rive neuve) également auteur de «On ne lâche rien» « Ma nourriture, c’est les autres. En quelque sorte, je suis un vampire. Voleur d’âmes, emprunteur de destins plus exactement. Pas paparazzi, non ! « Gentleman-conteur », Arsène Lupin de l’écriture. Je m’approprie la vie d’autrui, un court instant. Et puis je repars, prenant soin de remettre à sa place chaque détail emprunté. J’écris comme je vis : passionné, têtu, obstiné, besogneux, enragé, amoureux, délirant, triste, amer, souriant, heureux, aveugle, criard, revanchard, survolté, angoissé, serein, calme… fou. 
Tout comme cette fois où je me suis réveillé en nage à 3 heures du matin. Peut-on vraiment appeler ça le matin ? Morphée, cette nuit-là, avait fermé la porte à clé et ne voulait plus de moi dans son club « privé ». Je n’avais peut-être pas la tenue correcte exigée. Je pensais pourtant être un habitué. Dans ces cas-là, une seule chose à faire : Ecrire ! A 4 heures du matin donc, j’ai fini par prendre un stylo, mon cahier de brouillon et j’ai commencé à griffonner quelques idées pour un nouveau texte : « Le poète et le pirate ». (Présentation de l’éditeur)

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Catherine Madure
Collaboration
Dominique Briffaut
Réalisation
Arthur Bedouin
Collaboration