Publicité
En savoir plus

Les Têtes chercheuses
Avec Raphaël Liogier, sociologue et philosophe, professeur des universités à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, auteur de Une laïcité "légitime" : la France et ses religions d'Etat aux éditions Entrelacs.
Cette semaine, en compagnie de Raphaël Liogier, nous revenons sur 110 ans de laïcité en France.

Episode 5 : Faut-il légiférer ?

Publicité

Ce populisme qui vient

Conversation avec Régis Meyran

Sommes-nous entrés dans une phase de populisme, comparable aux années 1930, susceptible de mettre en péril la démocratie? Dans cet entretien avec Regis Meyran, Raphaël Liogier décortique les ingrédients originaux du populisme actuel, nourri par le sentiment de frustration collective qui contamine une Europe, France en tête, définitivement déchue de sa prééminence mondiale. Le populiste s'exprime au nom du peuple tout entier pour le sauver de la chute annoncée, échappant ainsi au clivage droite/gauche, mêlant dans son discours des slogans conservateurs et progressistes. Agitant la traditionnelle menace de l'ennemi intérieur - hier le juif surpuissant, aujourd'hui le musulman envahissant - ce nouveau populisme ne se cristallise plus sur des idéologies mais fluctue au gré des sondages. Il s'appuie sur la notion vague d'une culture « occidentale » à défendre pour infuser l'ensemble de la classe politique et ronger progressivement l'État de droit. C'est ce populisme « liquide », caractéristique de notre époque, que décrypte ici finement Raphaël Liogier dans une analyse déstabilisante et alertante.

Depuis le milieu des années 2000, un mot s'est immiscé dans le débat : islamisation. Les musulmans, dont la population s'accroîtrait dangereusement, chercheraient à submerger numériquement et culturellement l'Europe. L'imaginaire du complot déborde ainsi peu à peu le cadre de l'islamophobie ordinaire. Si cette perception paranoïaque était restée l'apanage d'une poignée d'extrémistes, elle ne ferait pas question, mais elle envahit aujourd'hui l'espace public, imprègne les discours de politiciens écoutés et les analyses d'auteurs réputés sérieux.

Cet essai salutaire s'attelle à déconstruire ce qui n'est autre qu'un mythe et interroge l'obsession collective qu'il recèle. Il montre ainsi que la «bombe démographique musulmane» qui serait prête à éclater sur le triple front de la natalité, de l'immigration et de la conversion relève du fantasme. Quant au regain de ferveur spirituelle et au renouveau identitaire des musulmans, ils n'ont pas la signification conquérante ni même politique que suggère l'épouvantail de l'«islamisme». Cette réfutation en règle permet enfin de comprendre pourquoi l'Europe et la France en particulier ont tant besoin de l'«ennemi musulman».

L'invité culturel
Nous recevons aujourd'hui l'auteur de bande-dessinée Brecht Evens pour son livre Panthère aux éditions Actes Sud BD.

Brecht Evens
Brecht Evens
© Radio France - Anaïs Ysebaert
 Panthère de Brecht Evens
Panthère de Brecht Evens

Le prince Panthère, dandy, charmeur, vient réconforter la jeune Christine, dans sa chambre, après la mort de son petit chat. Commence un étrange jeu de séduction entre le félin et sa proie. Lorsque la jeune Christine rentre de l’école, son père lui annonce que le vétérinaire a dû euthanasier Patchouli, son petit chat. Seule dans sa chambre bleue, elle pleure, peut-être aussi parce que sa mère qui a quitté la maison lui manque. Panthère, le prince héritier du royaume de Panthésia, jaillit tel un djinn du tiroir de la commode et emplit la pièce de toute sa majesté. Commence alors un étrange jeu de séduction entre le beau félin, dandy protéiforme, et sa proie. Un *Calvin et Hobbes * au féminin, façon Brecht Evens, qui nous plonge dans un monde de l’enfance, troublant et dérangeant.

"Panthère" est en sélection officielle au festival d'Angoulême 2015.

Nous avons eu le plaisir de voir naître un dessin de Brecht Evens sous nos yeux :

Brecht Evens
Brecht Evens
© Radio France - Anaïs Ysebaert
Brecht Evens
Brecht Evens
- Brecht Evens