France Culture
France Culture
Publicité

Second épisode de notre série "Le Caravage : Perdre le jour" avec l'écrivain et spécialiste du Caravage Olivier Wickers. L'invité culturel est aujourd'hui l'artiste plasticien Jérôme Zonder pour son exposition "Fatum" à la Maison rouge (jusqu'au 10 mai).

Jeune garçon avec une corbeille de fruits
Jeune garçon avec une corbeille de fruits

Les Têtes chercheuses
Série "Le Caravage : Perdre le jour" avec Olivier Wickers, essayiste et spécialiste du Caravage.

Publicité

Auteur de La peinture en exil (à paraître), de la conférence "Caravage-Galilée : la lunette du savant et l'oeil du peintre" (éditions Omniscience) et de l’article "1610-2010 : l’anniversaire d’un peintre scandaleux, Caravage" dans la revue Les Temps modernes n°660 d’avril 2010.

**Episode 2 : "Commencer". **

Il ne souhaite pas reprendre la peinture sacrée qui l’ennuie tellement, au profit d’une peinture de genre normalement considérée comme mineure... Et il y a ce refus de reconnaître les valeurs du temps.

A tant montrer les fruits, on trouve chez Caravage ce rappel d’un monde qui fut d’abord visible, qui fut d’abord innocent de la faute du regard. (...) Il y a dans cette peinture apparemment gaie et lumineuse une sorte de nostalgie voir de tragique anticipé sur ce qu’à regarder nous perdons

L'invité culturel Nous recevons aujourd'hui Jérôme Zonder, artiste plasticiel pour son exposition "Fatum" à la Maison rouge (jusqu'au 10 mai).

Dessinateur virtuose, Jérôme Zonder a imaginé pour la Maison rouge un parcours labyrinthique, invitant le visiteur à une traversée à l’intérieur d’un vaste dessin réalisé au graphite, au fusain, à l’encre et à l’acrylique, qui se déploie sur les murs et les sols des salles, et dans lequel il a intégré une sélection d'oeuvres réalisées ces dix dernières années.

Jérôme Zonder
Jérôme Zonder
© Radio France
Jeu d'enfants #1
Jeu d'enfants #1
- Jérôme Zonder

Dessiner c’est poser des problèmes de limites. Aller au bout de cette volonté là, c’est donc excéder le dessin mais aussi dans l’espace. C’est ce que je me donne comme perspective dans mon travail.

Cette exposition que je conçois comme un traversée, la traversée d’une vie. Je souhaite que l’on parcoure et que l’on éprouve physiquement l’exposition plutôt qu’on la visite. C’est une façon de faire participer les gens au dessin.

Jérôme Zonder a accepté de dessiner pour les auditeurs :

Dessin de Jérôme Zonder
Dessin de Jérôme Zonder