Victore Hugo et ses forêts effrayantes. Avec l'aimable autorisatoin des éditions Plume de carotte
Victore Hugo et ses forêts effrayantes. Avec l'aimable autorisatoin des éditions Plume de carotte
Victore Hugo et ses forêts effrayantes. Avec l'aimable autorisatoin des éditions Plume de carotte
Victore Hugo et ses forêts effrayantes. Avec l'aimable autorisatoin des éditions Plume de carotte
Victore Hugo et ses forêts effrayantes. Avec l'aimable autorisatoin des éditions Plume de carotte
Publicité
Résumé

De Homère à Jim Harrison, comment les écrivains de tous les temps et de tous les univers ont-ils abordé notre rapport à la nature, nos questionnements à propos de l'environnement et nos nouveaux combats écologiques ?

avec :

Elisabeth Combres, Sylvie Caster.

En savoir plus

Série : Climats littéraires
**Tête chercheuse de la semaine : Élisabeth Combres **** Écrivaine de livres documentaires, pour adultes et pour la jeunesse, sur la guerre et l’information.**

Premier épisode : Nature déchainée, nature enchantée ** **

Publicité

De Homère à Jim Harrison, comment les écrivains de tous les temps et de tous les univers ont-ils abordé notre rapport à la nature, nos questionnements à propos de l'environnement et nos nouveaux combats écologiques ?

*Cependant Neptune a senti qu'un imense vacarme agitait la mer, que l'ouragan était déchainé, que des nappes d'eau remontaient du fond, et il s'en est fort ému. Pour observer le grand large, il a élevé sereinement la tête à la surface de l'onde et il aperçoit, sur toute l'étendue des flots, les Troyens écrasés sous les vagues et sous l'écroulement du ciel *

Virgile, in L'Énéide, chant 1

Victor Hugo
Victor Hugo
L'homme océan
L'homme océan

Jean-Marie est marin-pêcheur sur le bassin d’Arcachon. Mais un marin d’un genre particulier. Avec ses tatouages noirs et sa carrure de baroudeur, il ne ressemble guère à ses collègues. Il est l’un des seuls à jeter ses filets dans la zone la plus dangereuse, celle des passes, entre le bassin et l’océan. Pour Jean-Marie, aventurier, complexe, cherchant toujours un ailleurs, le bassin aux eaux apparemment si calmes est comme un étau. Le monde commence à sa limite, quand on rencontre l’océan qui, seul, lui permet de se sentir vivre, en prenant tous les risques.

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Thomas Dutter
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration
Anaïs Ysebaert
Collaboration