Publicité
En savoir plus

Têtes chercheuses Objets d'art, objets de polémique avec l'historienne des arts Maureen Marozeau
4/5 - Quand l’œuvre devient un objet de toutes les convoitises

Le retable de L’Agneau mystique est l’œuvre d’art la plus convoitée et malmenée de tous les temps. Au 16e siècle, les protestants iconoclastes veulent la détruire En 1781, l’empereur Joseph II s’offusque des panneaux représentants Adam et Eve nus, lesquels sont immédiatement démantelés les troupes françaises font des panneaux centraux un trophée de guerre en 1794, ils sont restitués en 1815 les volets sont vendus par l’évêché de Gand pour renflouer ses caisses les volets atterrissent dans la collection du roi de Prusse et son musée à Berlin, où ils sont sciés en deux dans le sens de la longueur pour être présenté côte à côte. Pendant la Première guerre mondiale, les panneaux centraux qui demeurent dans la cathédrale de Gand sont cachés pour échapper à la convoitise de l’armée allemande. Traité de Versailles : les volets dans le musée de Berlin sont restitués en 1923 (alors qu’ils n’avaient pas été volés). En 1934, le panneau des Juges intègres disparait – il demeure à ce jour introuvable. Pendant la Seconde guerre mondiale, le retable est envoyé au château de Pau d’où il est volé sur ordre de Goering. Hitler le voulait pour son Fuhrer Museum de Linz. Il fait partie des œuvres cachées dans les entrailles des mines de sel d’Altaussee, en Autriche, dans lesquelles il manque de disparaitre sous les bombes. Récupéré par les Monuments Men, il n’a pas bougé de la cathédrale de Gand depuis. Citer au passage l’Astronome de Vermeer qui lui aussi était sur la liste de Hitler pour son grand musée de Linz.

Publicité

L'invité culturel Michel Ocelot, invité d'honneur de "Mon premier festival"

Mon premier festival
Mon premier festival
© Radio France

L'Opération Spéciale de ce dixième anniversaire : la place gratuite pour chaque enfant qui vient voir un film du festival le jour de ses 10 ans ! Toutes informations complémentaires sur le site du festival : www.monpremierfestival.org

Références

L'équipe

Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Tewfik Hakem
Production
Catherine Parent
Collaboration
Thomas Dutter
Réalisation