Une mémoire invisible / Deuxième partie : Pascal Reverte : épisode 1/5 du podcast Retours à Palmyre

Grand arc et colonnade de Palmyre
Grand arc et colonnade de Palmyre - ©  Annie Sartre-Fauriat
Grand arc et colonnade de Palmyre - © Annie Sartre-Fauriat
Grand arc et colonnade de Palmyre - © Annie Sartre-Fauriat
Publicité

"Palmyre, le nom évoque la palmeraie qui accueille le voyageur après sa traversée du désert. L’image a hanté les voyageurs qui s'engageaient pour découvrir les vestiges d'un glorieux passé" (Er. Will). Palmyre, de la splendeur au saccage. 2ème partie : théâtre avec Pascal Reverte.

Avec
  • Annie Sartre-Fauriat historienne, spécialiste de l'archéologie funéraire et de l'épigraphie grecque et latine du Proche-Orient gréco-romain.
  • Pascal Reverte Auteur, metteur en scène et comédien

Première partie / Série : Retours à Palmyre

Episode 1 : Une mémoire invisible

Avec notre tête chercheuse : Annie Sartre-Fauriat

Publicité

Annie Sartre-Fauriat est professeure émérite d’histoire ancienne à l’université d’Artois, spécialiste du Proche-Orient gréco-romain. Elle a travaillé en particulier sur les coutumes funéraires –Des tombeaux et des morts (Presses de l'IFPO, Beyrouth, 2001), sur les notables de la Syrie antique et sur les voyageurs du XIXe siècle en Syrie. Elle est également la co-auteure avec Maurice Sartre de Palmyre, la cité des caravanes, aux éditions Gallimard–, Zénobie, de Palmyre à Rome aux éditions Perrin, 2014 et Palmyre, vérités et légendes, 2016. Elle est aussi membre du groupe d’experts pour le patrimoine syrien auprès de l’Unesco.

Buste de femme, Palmyre (musée de Copenhague)
Buste de femme, Palmyre (musée de Copenhague)
- © Annie Sartre-Fauriat

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Deuxième partie / L'invité culturel :

Pascal Reverte pour la pièce i feel good, au théâtre les déchargeurs à Paris jusqu’au 26 mars 2016

La rencontre hallucinée entre un homme et une femme, le temps d’un bref évanouissement de 29 secondes dans un service de réanimation. Dans cette comédie sous morphine, les secondes durent des heures, la douleur côtoie une furieuse envie de danser. Passé, présent et futur se confondent pour laisser apparaître désirs et regrets. Et aussi une fouine.

Pascal Reverte et Aude Léger
Pascal Reverte et Aude Léger
- © Marie-Clémence David

L'équipe