L'écrivain algérien Kateb Yacine en 1986
L'écrivain algérien Kateb Yacine en 1986
L'écrivain algérien Kateb Yacine en 1986 ©Getty - Louis MONIER/Gamma-Rapho
L'écrivain algérien Kateb Yacine en 1986 ©Getty - Louis MONIER/Gamma-Rapho
L'écrivain algérien Kateb Yacine en 1986 ©Getty - Louis MONIER/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

Lecture de "Nedjma" et de "Minuit passé de douze heures" de Kateb Yacine par Mohammed Rouabhi

En savoir plus

Après avoir été fêté comme l'espoir le plus prometteur de la jeune littérature algérienne (Nedjma paraît en 1956), après avoir été joué au théâtre sur des scènes prestigieuses... Kateb Yacine semble disparaître au tournant des années 70. D'aucuns, parmi ses confrères et compatriotes, pas forcément bien intentionnés, prétendent que sa veine créatrice s'est tarie. Il n'en est tien. Quinze années durant. Kateb se consacre à un travail souterrain, loin des salons parisiens et des caméras de télévision. Avec sa troupe théâtrale «Action culturelle des travailleurs», il renouvelle profondément le théâtre populaire arabe, lui restitue son rôle incomparable de contre-pouvoir. En butte aux diktats des autorités militaires comme aux menaces des islamistes, il ne cède pas, persiste au contraire à exalter la liberté face à tous les dogmes et toutes les oppressions.

Parallèlement, il continue à donner à la presse de son pays des articles témoignant de son incomparable connaissance du monde. Infatigable voyageur, chroniqueur aigu, caricaturiste féroce... toujours poète, il tisse une œuvre invisible quoique souvent visionnaire. Les _Ecrits journalistiques (1947-1989)_retracent l'itinéraire d'un résistant. De la Conférence sur l'émir Abdelkader de 1947 (Kateb Yacine a alors 17 ans) aux dernières mises au point de 1989 sur la répression en Algérie, en passant par l'extraordinaire pèlerinage à La Mecque de 1949 et les chroniques au vitriol du «J'ha» des années 60, se dessine l'image d'un des plus grands écrivains de ce siècle...

Publicité

Kateb Yacine, Nedjma, Seuil Kateb Yacine, Ecrits journalistiques (1947-1989), Seuil

À réécouter : Kateb le fondateur
58 min
  • Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd
  • Rexte lu par Mohammed Rouabhi
  • Equipe de réalisation : Jehan Richard Dufour; Eric Villenfin
  • Assistante à la réalisation : Chloé Mauduy
Références

L'équipe

Etienne Vallès
Réalisation
Jean-Matthieu Zahnd
Réalisation
Michel Sidoroff
Réalisation