L'écrivain japonais Kenzaburo Oe, Prix Nobel de littérature en 1994, ici en 1999. ©Getty - Leiser/ullstein bild
L'écrivain japonais Kenzaburo Oe, Prix Nobel de littérature en 1994, ici en 1999. ©Getty - Leiser/ullstein bild
L'écrivain japonais Kenzaburo Oe, Prix Nobel de littérature en 1994, ici en 1999. ©Getty - Leiser/ullstein bild
Publicité
Résumé

Ecoutez "Tribu bêlante", une nouvelle de Kenzaburo Oê, figure de la littérature japonaise contemporaine et prix Nobel de littérature en 1994, lue par Robert Rimbaud.

En savoir plus

Dans la nouvelle Tribu bêlante (Ningen no hitsuji , littéralement "Hommes devenus moutons"), écrite en 1958, Kenzaburô Ôé met en scène l’humiliation infligée aux passagers d’un bus par des soldats étrangers qui les forcent à baisser leur pantalon puis à s’agenouiller en imitant le bêlement du mouton. Réflexion sur la cruauté, sur le rapport de domination, mais aussi le voyeurisme et la lâcheté humaines, Tribu bêlante ne se contente pas de mettre en scène le fantasme sexuel de soldats d'une armée victorieuse mais pointe également le harcèlement des victimes auquel vont se livrer les passagers du bus qui ont été épargnés par l'humiliation mais en ont été les témoins.

M’empoignant par le devant de mon habit, il me secoua en vociférant. Le col rigide de mon uniforme d’étudiant m’entamait la peau du cou ; je supportai la douleur sans broncher. J’étais bien impuissant à écarter de ma poitrine ses bras couverts de poils drus et dorés ; et lui n’arrêtait pas de hurler comme un dément, m’envoyant des projections de salive par tout le visage, forcé que j’étais de lever le nez et branlant le chef à chaque secousse. Puis, d’un seul coup, il me repoussa violemment ; ma tête cogna contre la vitre, et je m’écroulai sur la banquette. Je m’y recroquevillai comme un petit animal.    
Kenzaburo Oê , Tribu bêlante, Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines, Gallimard, 1986.

Publicité
45 min
  • Réalisation : Michel Sidoroff
  • Kenzaburo Oê ,Tribu bêlante lu par Robert Rimbaud (première diffusion 18/06/1987)
Références

L'équipe

Etienne Vallès
Réalisation
Jean-Matthieu Zahnd
Réalisation
Michel Sidoroff
Réalisation