France Culture
France Culture
La seine et nos amours
La seine et nos amours
Vue aérienne de l'embouchure de la Seine entre Le Havre et Honfleur
Vue aérienne de l'embouchure de la Seine entre Le Havre et Honfleur
Etape finale du voyage séquanien : ce fut tout à la fois un voyage dans le temps, mais aussi dans l'espace mystérieux où se rejoignent la vie et la littérature. C'est que cette descente de la Seine avec ses 40 points d'étape nous a permis d'entendre le récit d'histoires éclectiques liées au fleuve.
9 min
Carte postale du début du XXe siècle du Nice-Havrais à Sainte-Adresse (Seine-Maritime, Normandie) : lotissement et station balnéaire créés en 1905 par Georges Dufayel, homme d'affaires parisien ; conception de l'architecte havrais Ernest Daniel.
Carte postale du début du XXe siècle du Nice-Havrais à Sainte-Adresse (Seine-Maritime, Normandie) : lotissement et station balnéaire créés en 1905 par Georges Dufayel, homme d'affaires parisien ; conception de l'architecte havrais Ernest Daniel.
Nous sommes dans un lieu : 1/ pareil à Nice ; 2/ dans lequel le gouvernement belge déplaça sa capitale (donc dans un lieu qui fut Bruxelles) ; 3/ qui se situe en Normandie. Alors où sommes-nous ? François Sureau nous montre que cette devinette est tout sauf fantaisiste... Il y a bien une solution !
10 min
Pavillon d'accueil de la chartreuse Saint-Julien de Petit-Quevilly dans "Le patrimoine des Communes de la Seine-Maritime" (1997).
Pavillon d'accueil de la chartreuse Saint-Julien de Petit-Quevilly dans "Le patrimoine des Communes de la Seine-Maritime" (1997).
Oubliez la liqueur qui porte le même nom. Nous découvrons ce qu’il reste de la chartreuse de Petit-Quevilly du XVIIIe. Quelques murs qui ne permettent plus de dessiner l’ossature passée de l’édifice, mais des histoires intactes autour de ce lieu où logeaient des membres de l’ordre des Chartreux.
10 min
Deux hommes armés d'un pistolet s'opposant lors d'un duel (image de 1887).
Deux hommes armés d'un pistolet s'opposant lors d'un duel (image de 1887).
Dans une cinquantaine de kilomètres nous atteindrons l'embouchure de la Seine, notre destination finale. François Sureau et Vincent Decque nous font aujourd'hui découvrir la ville de Rouen par le prisme de la Cour de cassation et de la tradition des duellistes. Une somme d'anecdotes historiques...
10 min
Vue générale de l'usine de teinturerie et de préparation de la laine Gustave Hue à Elbeuf, en-tête de papier à lettre, vers 1900.
Vue générale de l'usine de teinturerie et de préparation de la laine Gustave Hue à Elbeuf, en-tête de papier à lettre, vers 1900.
Alors que nous approchons de cet endroit entre Le Havre et Honfleur où la Seine rejoint les eaux de la Manche, F. Sureau fait escale à Elbeuf. C'est dans cette ville au passé industriel que naît Émile Herzog, héritier d'une famille d'industriels du drap et connu sous son nom de plume, André Maurois.
11 min
"La Barre-y-va", en-tête de la publication du roman-feuilleton dans "Le Journal" le 8 août 1930.
"La Barre-y-va", en-tête de la publication du roman-feuilleton dans "Le Journal" le 8 août 1930.
Nous sommes à Caudebec-en-Caux et précisément dans le lieu-dit de la Barre-y-va. Ce nom vient d'un mascaret bien connu dans cette partie de la Seine. Et nous y aurons également reconnu le titre d'une des nombreuses aventures du gentleman cambrioleur Arsène Lupin.
11 min
Victor Hugo (1802-1885) : illustration pour "Les Misérables" et "Quatrevingt-Treize".
Victor Hugo (1802-1885) : illustration pour "Les Misérables" et "Quatrevingt-Treize".
Nous sommes à Villequier en Seine-Maritime... ou comme nous le rappellerons nos souvenirs scolaires et notre connaissance des "Contemplations" de Victor Hugo, en plein "Pauca meae" en train de lire le poème XV. C'est en effet ici que Léopoldine Hugo, fille du grand poète, et son mari se noyèrent.
11 min
Le 29 mars 1985, Ernst Jünger reçoit le chancelier fédéral d'Allemagne Helmut Kohl dans son salon-bibliothèque.
Le 29 mars 1985, Ernst Jünger reçoit le chancelier fédéral d'Allemagne Helmut Kohl dans son salon-bibliothèque.
Devant le château de La Roche-Guyon, François Sureau nous fait rencontrer et (re)découvrir Ernst Jünger. Homme pris par les réquisitions de son temps en tant qu'officier de la Wehrmacht, il ne sut pas moins tirer son parti des compromissions et résister de l'intérieur au régime nazi.
9 min
Ruines de l'ancienne abbaye de Saint-Wandrille
Ruines de l'ancienne abbaye de Saint-Wandrille
Nous sommes devant l'abbaye de Saint-Wandrille, avec son style grand siècle caractéristique. Nous sillonnerons au travers du patrimoine architectural et culturel : ce sera aussi l'occasion d'évoquer l'écrivain voyageur Patrick Leigh Fermor. En 2004, il est anobli par la couronne britannique.
9 min
Affiche publicitaire de Poulbot pour l'ouvrage de Maurice Leblanc, "813".
Affiche publicitaire de Poulbot pour l'ouvrage de Maurice Leblanc, "813".
Première étape de la phase post-parisienne et phase finale de notre descente du cours de la Seine. François Sureau pose ses bagages à Jumièges – lieu de son premier voyage d'enfant – pour évoquer justement un héros de notre jeunesse, le gentleman cambrioleur créé par Maurice Leblanc : Arsène Lupin.
9 min
Incendie qui ravagea le siège du Crédit Lyonnais dans la nuit du 4 au 5 mai 1996 dans le 2ème arrondissement de Paris.
Incendie qui ravagea le siège du Crédit Lyonnais dans la nuit du 4 au 5 mai 1996 dans le 2ème arrondissement de Paris.
Parce que selon F. Sureau une banque peut comporter de la poésie, nous nous arrêtons devant la façade de l’ancien siège du Crédit lyonnais qui partit en fumée dans la nuit du 4 ou 5 mai 1996. C’est ainsi que nous terminons notre séjour parisien avant de reprendre la route en direction du Havre.
9 min
Portrait imaginaire de Lautréamont par Félix Vallotton, paru dans Le Livre des masques de Remy de Gourmont (1898).
Portrait imaginaire de Lautréamont par Félix Vallotton, paru dans Le Livre des masques de Remy de Gourmont (1898).
C’est à Paris, au 7 rue du Faubourg-Montmartre, dans la cour du restaurant le Bouillon Chartier que François Sureau choisit d’évoquer Isidore Lucien Ducasse, plus connu sous son pseudonyme de comte de Lautréamont. Né à Montevideo en Uruguay, l’auteur des "Chants de Maldoror" est mort ici même.
9 min

À propos du podcast

La seine et nos amours
La seine et nos amours

Cet été, François Sureau nous fait remonter la Seine : 518 km sur les bords d’un fleuve magique, pour le rêve et pour le regard.