La France aussi a été précurseuse dans l'invention d'Internet, avec la création du réseau Cyclades
La France aussi a été précurseuse dans l'invention d'Internet, avec la création du réseau Cyclades
La France aussi a été précurseuse dans l'invention d'Internet, avec la création du réseau Cyclades ©Getty - Paul Almasy / Corbis / VCG
La France aussi a été précurseuse dans l'invention d'Internet, avec la création du réseau Cyclades ©Getty - Paul Almasy / Corbis / VCG
La France aussi a été précurseuse dans l'invention d'Internet, avec la création du réseau Cyclades ©Getty - Paul Almasy / Corbis / VCG
Publicité
Résumé

Si aujourd'hui tout le monde sait qu’Internet est une création (en grande partie) américaine, on ignore ce que ce réseau des réseaux doit à la France, et plus particulièrement à Louis Pouzin, créateur d'un autre ancêtre d'Internet qui a fait ses preuves : le réseau Cyclades.

avec :

Valérie Schafer (Professeur d'histoire contemporaine au C2DH, au centre d’histoire numérique à l'Université du Luxembourg, et chercheuse associée au Centre “Internet et Société” du CNRS), Kavé Salamatian (Professeur d’informatique à l’Université de Savoie. Chercheur en métrologie des réseaux cyberstratégie.).

En savoir plus

Cyclades, c’est le nom d’une sorte d’ARPANET à la française, autrement dit, un autre ancêtre d’internet. De 1972 à 1978, une équipe de chercheurs réunis autour de Louis Pouzin a mis en place, en France, un réseau informatique reliant des ordinateurs répartis dans diverses institutions de recherche françaises, s'inspirant de travaux menés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

La révolution des datagrammes ou l'enjeu du contrôle

L’idée du polytechnicien Louis Pouzin est la suivante : nul besoin de simuler le réseau téléphonique pour faire circuler des données entre machines, on peut le faire grâce aux bits d'information. C’est tout l’intérêt du concept de paquet ou de datagrammes qui apparaît dans ces années. Selon l'historienne Valérie Schafer, le datagramme permet de découper l'information en petits paquets. Ensuite, il existe deux possibilités pour organiser la circulation de l’information : mettre ces paquets à la “queue leu leu” dans le réseau, ou bien, les lancer au hasard avec la possibilité, à la fin, de reconstituer le message.

Publicité

Le réseau Cyclades est le premier à faire la démonstration que les datagrammes fonctionnent. Et pourtant, la France de Giscard décide de mettre fin à ce projet. L’enjeu de cette histoire, finalement, n’est pas de savoir si la France a failli inventer Internet, mais plutôt pourquoi n’a-t-on pas compris, en France, ce que le datagramme changeait, alors qu’on l’avait sous les yeux ?

Avec Kavé Salamatian, professeur d'informatique à l’Université de Savoie, spécialiste de la mesure de l’Internet et de la théorie de l’information dans les réseaux, et Valérie Schafer, professeure d'Histoire européenne contemporaine à l'Université du Luxembourg.

Une série en 8 épisodes produite par Julien Le Bot, réalisée par Clotilde Pivin. Mixage : Claude Niort.

À lire aussi : Pourquoi la France a-t-elle inventé le minitel plutôt qu'internet ?

Références

L'équipe

Julien Le Bot
Production
Pascaline Bonnet
Collaboration
Clotilde Pivin
Réalisation
Camille Renard
Coordination
Caroline Broué
Caroline Broué
Caroline Broué
Coordination