Le combat du siècle Johnson/Jeffries - Commons wiki
Le combat du siècle Johnson/Jeffries - Commons wiki
Le combat du siècle Johnson/Jeffries - Commons wiki
Publicité
Résumé

Il n'a pas d'égal dans l'histoire sportive américaine

En savoir plus

L'histoire a quelque peu oublié le boxeur noir Jack Johnson (1878-1946), dont le titre de champion du monde des poids lourds acquis le 4 juillet 1910 a engendré des émeutes parmi les plus meurtrières des Etats-Unis... Car être champion des lourds de boxe il y a un siècle, c'est être le sportif le plus adulé au monde. Une icône américaine oui, mais une icône... blanche.

Extrait du Documentaire Jack Johnson, la couleur de l'orgueil

50 sec

Ce noir qui était là en train de rigoler, qui se comportait comme s'il était entièrement libre, il fallait le remettre à sa place.

Publicité

undefined

0 min

Boxe à la Grange aux belles ; BABY D contre Georges ROYER 18/09/1949

3 min

Retour en deux parties sur un pionnier, idolâtré par Mohamed Ali, qui a divisé l'Amérique par la singularité de sa personnalité et son ambition « démesurée » : être un homme libre. Quand tant d’autres noirs se contentaient de survivre, dans un contexte où les manifestations du suprématisme blanc allaient crescendo, Jack, lui, brillait. A sa mort en 1946, le New York Times écrivit : « Ainsi prit fin l’existence hors norme de ce boxeur qui tutoya les sommets, et toucha les abîmes »...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

2nd épisode : 1910, le combat du siècle

La presse a cessé de filmer le combat, car le monde ne pouvait pas essuyer l'affront de voir un noir battre un blanc sur le ring.

Le combat entre Jack Johnson et James J. Jeffries, organisé le jour de la fête nationale américaine, le 4 juillet 1910, a été qualifié à juste titre de « combat du siècle ». Il s'est déroulé dans l'état du Nevada, à Reno, la capitale du péché. Deux années plus tôt, Johnson avait ravi la couronne mondiale à Tommy Burns, le premier champion en titre à accepter de s'abaisser devant un boxeur noir - contre une somme astronomique… On pousse donc l'ancien champion du monde "Jim" Jeffries à sortir de sa retraite, "dans le seul but de prouver qu'un homme blanc est meilleur qu'un nègre". Jeffries représente alors « The great white hope » (Le grand espoir blanc) pour Jack London et l’Amérique blanche… Ce 4 juillet 1910, celle-ci retient son souffle et se déclare prête à tous les coups bas pour stopper l’ascension de ce boxeur "hors norme".

Avec

  • Philippe Aronson, écrivain, critique littéraire, éditeur et traducteur français.
  • Claude Meunier, écrivain.
  • Nicolas Martin-Breteau, maître de conférences à l'université Lille-3, membre du CECILLE et spécialiste d'histoire des États-Unis

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi, réalisé par Jean-Philippe Navarre. Lectures d'Un trou dans le ciel de Philippe Aronson : Jean-Michel Martial. Musique : A tribute to Jack Johnson de Miles Davis. Prise de son : Pierre Monteil. Mixage : Alain Joubert. Archives INA : Inès Barja, Marie Chauveau et Christelle Rousseau.

Bibliographie :

- Un trou dans le ciel, Philippe Aronson, éd. Inculte

- Ring noir, Claude Meunier, éd. Plon

- La victoire du nègre, Daniel Picouly, éd. Steinkis

- Black America, Caroline Rolland-Diamond, éd. la Découverte

Références

L'équipe

Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Coordination