Bakhta et Mohammed : épisode 1/2 du podcast Leur grand-père, mon père

Gérard Jolly entouré de Bakhta et Mohammed
Gérard Jolly entouré de Bakhta et Mohammed - France Jolly
Gérard Jolly entouré de Bakhta et Mohammed - France Jolly
Gérard Jolly entouré de Bakhta et Mohammed - France Jolly
Publicité

"Bonjour grand-père". C’est en ces termes que deux enfants, Mohammed et Bakhta, se sont adressés à mon père, un dimanche, lors d’une de mes visites à Amiens.

Ce petit mot prononcé avec tant de naturel, tant d’affection, grand-père, ce mot qui s’adressait bien à lui, mon père, m’a paru, dans la bouche de ces deux enfants, incongru, presque étrange, étonnant. Moi, qui n’ai pas eu d’enfant.

Premier épisode : Bakhta et Mohammed

Mon père est décédé en juin 2015. En ouvrant les albums de famille, Mohammed et Bakhta, le frère et la sœur, encore petits, sont déjà présents. À travers les pages remplies de photos, je les vois grandir au milieu de ma famille, une famille française blanche, bourgeoise et catholique. Mon père, abonné à Valeurs actuelles et au Point, ancien dirigeant d’une société amiénoise, était donc devenu, à la retraite, le grand-père de Bakhta et Mohammed. 

Publicité
Bakhta et son frère Mohammed
Bakhta et son frère Mohammed
- France Jolly

Sur un vieux carnet de mon père, retrouvé après sa mort,  je lis : 

Je vais sur mes 68 ans, il faudrait que j'utilise intelligemment les dernières bonnes années de ma vie. Profiter de quelques bonnes choses bien sûr, mais aussi me rendre utile puisque j'ai la chance d'avoir une situation matérielle sans problème. Je continue de participer à quelques activités à l'hôpital mais, les vieux, j'en ai un peu trop vu ces dernières années. J'aimerais plutôt m'occuper de jeunes, d'enfants même, pour compenser le manque de petits-enfants. Dès le début de l'année qui vient, je vais me préoccuper de cela. Il faut que je cesse de penser au passé. Gérard Jolly

Même si je connaissais leur existence à cette époque, ces photos aujourd’hui me font prendre conscience de cette réalité : mon père a été leur grand-père. Pourtant, quelque chose m’intrigue : Comment ces deux petits là se sentaient-ils lors de nos repas de famille ? Petit-fils et petite-fille de mon père ? Mon père était cet homme plutôt de droite, de culture catholique, avec un œil réservé sur l’immigration. Un regard de colon ? Désireux d’assimiler ces enfants venus d’ailleurs ? Tout cela me trouble et je décide d’en savoir davantage. 

Archive INA : Souvenirs de la petite fille de George Sand au micro de Pierre Dumayet (Radiodiffusion-télévision française, 15.05.1954)

3 min

Au début de cette histoire, il y a plus de 20 ans, mon père, qui habitait la partie Sud, résidentielle et ouatée d’Amiens, venait chez eux, à Étouvie, pour faire du soutien scolaire. Etouvie, quartier populaire au Nord d'Amiens. Je décide donc de revenir à Amiens, de refaire le chemin en compagnie de Mohammed et Bakhta, sur les traces de leur enfance, pour entendre leur histoire, désormais la mienne.

Khadra prépare le couscou avec l'aide de Bakhta (à gauche) et Mohammed (à droite)
Khadra prépare le couscou avec l'aide de Bakhta (à gauche) et Mohammed (à droite)
- France Jolly

Nous, on a eu cette chance, c'est vraiment de pouvoir sortir, d'avoir cette assurance. Il nous a transmis son assurance, il n'a pas que transmis des connaissances. Par exemple, quand on allait au restaurant, quand on était petit, on regardait comment il faisait, on apprenait. C'est un processus d'apprentissage. Du coup, comme lui il était à l'aise partout… Voilà il a, en quelques sortes, refait notre éducation. Mohammed Anaya

Remerciements à Baktha et Mohammed, Khadra, et Josselin.

Archive INA : Dans "Chanson Boum", la productrice Hélène Hazéra recevait Brigitte Fontaine (France Culture, 01.06.2014)

4 min

Musique (extraits) : Ibrahim Maalouf

Un documentaire de France Jolly. Réalisé par Christine Robert. Prises de son, Fabien Gosset ; mixage, Pierre Minne. Archives INA, Sandra Escamez. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France et Elna Fraysse, stagiaire.

Gérard Jolly avec Bakhta et Mohammed
Gérard Jolly avec Bakhta et Mohammed
- France Jolly

Pour aller plus loin

Questions d'islam
54 min

Demain, second épisode : Khadra, leur mère

L'équipe