Reproduction du tableau de Rembrandt "L'enfant à la bulle de savon" ©Maxppp - BEP/Nice Matin
Reproduction du tableau de Rembrandt "L'enfant à la bulle de savon" ©Maxppp - BEP/Nice Matin
Reproduction du tableau de Rembrandt "L'enfant à la bulle de savon" ©Maxppp - BEP/Nice Matin
Publicité
Résumé

Tout commence en 1983. Patrick Vialaneix, 13 ans, se rend pour la première fois au Musée des Beaux-Arts de Draguignan. Parmi les œuvres, un tableau se distingue : L'enfant à la bulle de savon, attribué à Rembrandt. Il ne le sait pas encore, mais cette toile va sceller son destin pour plus de 30 ans.

En savoir plus

Sur le tableau, un enfant apprêté d’une collerette blanche, d’une chaîne dorée et d’un large béret de velours, tend de sa main gauche une bulle de savon au spectateur. Comme le lui suggère sa mère, ce petit garçon n’aurait-il pas les traits de son propre fils ? Très vite, Patrick Vialaneix reconnaît sa mélancolie dans le sourire esquissé par l’enfant, et tombe sous le charme. 

De ses treize à ses vingt-huit ans, Patrick Vialaneix retourne voir l’œuvre à plusieurs reprises. Mais ce que personne ne sait, c’est que le dialogue avec "l’Enfant" s’est amorcé dès les premiers jours, pour ne plus s’arrêter. C’est au quotidien que Patrick Vialaneix vit avec lui. 

Publicité

Archive INA : Anecdote à propos d'une visite au Louvre devant un Rembrandt par Aimé Maeght - 04/09/1978, Présence des arts. France Culture

49 sec

A-t-il été victime du syndrome de Stendhal ? Se joue-t-il quelque chose de l’ordre du stade du miroir ? Cherche-t-il à s’échapper dans cette bulle tendue ? Quelques soient les hypothèses, l’amour grandit et vire à l’obsession. Ce tableau, il le veut. Quinze ans après sa première visite au Musée, en 1999, Patrick Vialaneix dérobe l’œuvre du maître flamand, alors estimée à plus de 20 millions de franc. 

Avec : Sylvie Matton, auteure ; Julie Cheminaud, maître de conférence en philosophie à la Sorbonne Université ; Françoise Gorog, psychiatre et psychanalyste ; Régis Fabre, ancien directeur du Musée des Beaux-Arts de Draguignan.  

Entretiens avec Patrick Vialaneix réalisés par Sylvie Matton

Un documentaire de Juliette Ihler. Réalisation : François Teste. Archives INA : Manuela Dubessy. Recherche internet et documentation : Annelise Signoret. Collaboration : Suzanne Saint-Cast.

Bibliographie

  • L’homme à la bulle de savon, de Sylvie Matton (Don Quichotte, 2014) 
  • Sphères I, Bulles, de Peter Sloterdijk (Fayard Pluriel, 2010) – traduit de l’allemand par Olivier Mannoni
  • Le syndrome de Stendhal : du voyage dans les villes d’art, de Graziella Magherini (Usher, 1990)

Pour aller plus loin…

Références

L'équipe

François Teste
Réalisation
Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Coordination
Juliette Ihler
Production déléguée
Daphné Abgrall
Collaboration