1951 : Renvoi de la fête votive à une date ultérieure en raison de l'affaire dite du "pain maudit". ©AFP - AFP
1951 : Renvoi de la fête votive à une date ultérieure en raison de l'affaire dite du "pain maudit". ©AFP - AFP
1951 : Renvoi de la fête votive à une date ultérieure en raison de l'affaire dite du "pain maudit". ©AFP - AFP
Publicité
Résumé

1951 : Pont Saint-Esprit, le village des fous : 5 morts, 30 internés, 300 malades.

En savoir plus

La fabrication du pain en 1953 France III Nationale

2 min

Au mois d'août 1951, les habitants du village de Pont Saint-Esprit (Gard) vont être la proie d'un étrange mal : le pain maudit. En cause ? Le pain du boulanger Roch-Briand, gangréné par un champignon : l'ergot de seigle. Des habitants déambulent nuitamment, l'un se jette dans le Rhône, l'autre se prend pour un avion à réaction... Bilan : 5 morts et des centaines de victimes d'hallucinations. Et l'on se souvient alors que le LSD est un dérivé de composés de l'ergot de seigle...

Claviceps purpurea / Ergot de seigle
Claviceps purpurea / Ergot de seigle
© AFP - VIARD M/HorizonFeatures/Leemage

1er épisode : De l'ergot dans le pétrin

C'est en pleine « bataille du pain », au lendemain de la seconde guerre mondiale, que surgit l'affaire du « Pain maudit ». Après une « nuit de l'apocalypse », datée du 16 août 1951, on incrimine l'ergot de seigle : toutes les victimes ont consommé le pain de la boulangerie Roch-Briand...

Publicité

La France sort de la guerre meurtrière. Le pain était redevenu la denrée de première nécessité. Tout le monde en dépendait. C'était l'apport de calories de 90% de la population. Il fallait une politique de ravitaillement dans un contexte général de pénurie. (Steven Kaplan)

En savoir plus : Bad Trips
28 min

Mais si les boulangeries du village sont rapidement fermées, l'hôpital psychiatrique de la région, lui, tourne à plein régime. Trente habitants de Pont Saint-Esprit y sont internés. Les soupçons se portent naturellement sur le boulanger, puis sur le meunier, emprisonné puis relâché deux mois plus tard. Les analyses, elles, révèlent des résultats contradictoires...

Alors, ergot or not ergot ?

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi, réalisé par Yvon Croizier. Prise de son Célia Dufour. Archives INA : Manuela Debussy.

Le mal des ardents en France vers 1040 Image d'Epinal 19eme siecle Collection privee
Le mal des ardents en France vers 1040 Image d'Epinal 19eme siecle Collection privee
© AFP - The Holbarn Archive/Leemage

Avec :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Coordination