Les derniers vétérans du commando Kieffer, Rene Rossey, Leon Gautier et Jean Morel lors des commémorations du D-Day du 5 juin 2014 à Ouistreham.
Les derniers vétérans du commando Kieffer, Rene Rossey, Leon Gautier et Jean Morel lors des commémorations du D-Day du 5 juin 2014 à Ouistreham.
Les derniers vétérans du commando Kieffer, Rene Rossey, Leon Gautier et Jean Morel lors des commémorations du D-Day du 5 juin 2014 à Ouistreham. ©AFP - Ludovic Marin
Les derniers vétérans du commando Kieffer, Rene Rossey, Leon Gautier et Jean Morel lors des commémorations du D-Day du 5 juin 2014 à Ouistreham. ©AFP - Ludovic Marin
Les derniers vétérans du commando Kieffer, Rene Rossey, Leon Gautier et Jean Morel lors des commémorations du D-Day du 5 juin 2014 à Ouistreham. ©AFP - Ludovic Marin
Publicité
Résumé

Le courage de ses hommes est rendu célèbre dans le film le Jour le plus long avec John Wayne en 1962. Enfin, un hommage public, un peu de notoriété, diront certains !

En savoir plus

Le Commando Kieffer est le seul bataillon français du jour du débarquement. Cela suffit presque à fabriquer une légende en soi. Cette unité porte le fameux béret vert, ils sont jeunes, ils ont rejoints la France libre et ont été formés dans un camp d’entrainement en Ecosse pour mener des actions coup de poing. Le commando Kieffer fait œuvre de compensation et lave la honte de Vichy. Le courage de ses hommes est rendu célèbre dans le film le Jour le plus long avec John Wayne en 1962. Enfin, un hommage public, un peu de notoriété, diront certains ! Car du côté de l’État français et de l’armée, l’histoire du Commando Kieffer nous dévoile un oubli bien français. Journaux intimes et archives familiales font enfin parler la grande muette mal à l’aise avec ces hommes, la plupart engagés volontaires dans la France libre, non militaires de carrière, parfois indisciplinés, engagés sous le sceau du secret à défendre la nation.

"La flamme", monument commémorant le commando Kieffer, à Ouistreham.
"La flamme", monument commémorant le commando Kieffer, à Ouistreham.
© AFP - Damien Meyer

2nd épisode – Établir une liste, les trouver tous sans exception

Ce sont des victimes de guerre. Ces gens ont été laissés à eux-mêmes. 

Publicité

Celui, ci est mort dans un grand dénuement à Marseille, le troisième a fait la Campagne d’Italie, le débarquement de Hollande puis l’Algérie et l’Indochine, et pourtant, il est resté sans grade dans l’armée. Tel autre a disparu aux yeux de tous, avant d’être retrouvé par recoupement grâce au travail minutieux de Jean-Christophe Rouxel. Tel autre fut considéré comme un homme ayant fui ses obligations et sa famille, la peur au ventre, alors qu’il s’engageait vaillamment dans la France libre. En 1945, les traumatismes des hommes en armes n’étaient pas une préoccupation première, ni leur réinsertion. Il faut attendre 2004 pour que la Légion d’honneur leur soit décernée à tous. Comment ces hommes à l’étoffe de héros nationaux ont-ils pu disparaître des écrans radars ?

Le 6 juin 1944, 177 soldats français débarquent avec la première vague d’assaut sur Sword Beach, à Colleville Montgomery. Leur objectif est de reprendre le Casino d’Ouistreham, transformé en véritable forteresse par les Allemands, et de rejoindre les troupes de la 6e division aéroportée à Bénouville. Dirigés par Philippe Kieffer, ces hommes seront les seuls soldats français à débarquer en France le Jour J.

Sstatue du Capitaine du commando français : Philippe Kieffer à Ouistreham.
Sstatue du Capitaine du commando français : Philippe Kieffer à Ouistreham.
© AFP - Damien Meyer

Avec :

  • Benjamin Massieu, historien et auteur. Page facebook consacrée au Commandant Philippe Kieffer
  • Léon Gautier, vétéran
  • Jean-Pascal Hattu, documentariste et auteur, Site de Jean-Pascal Hattu, fils de Guy Hattu, membre des 177
  • Jean-Christophe Rouxel, webmaster du site "Parcours d'officiers dans la Royale".
  • Jean-Dominique Merchet , journaliste à l'opinion, blog " Secret Défense".
  • Richard Ravalet, historien au Service historique de la Défense à Vincennes.

Un documentaire de Nedjma Bouakra. Réalisé par Julie Beressi. Prises de son : François Rivalan, Frédéric Cayrou et Catherine Derethe. Mixage : Tahar Boukhlifa et Jehan-Richard Dufour. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la voix de Benoit Marchand.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Site sur les 177

Blog sur le Commando Kieffer

Page facebook du Musée des Fusiliers marins et commandos

Blog de Jean-Dominique Merchet

Histoire des français libres ordinaires

Page facebook hommage au Commandant Kieffer

L’histoire fascinante du commando Kieffer : bonnes feuilles du livre de Stéphane Simonnet : Nous, les hommes du commando Kieffer(éditions Tallandier).

À lire : Souvenirs du Débarquement du 6 juin 1944 par l'un des trois survivants du commando Kieffer

Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination
Julie Beressi
Réalisation
Nedjma Bouakra
Production déléguée