Gare de Canfranc
Gare de Canfranc
Gare de Canfranc ©Radio France - François Teste
Gare de Canfranc ©Radio France - François Teste
Gare de Canfranc ©Radio France - François Teste
Publicité
Résumé

Une gare internationale d'altitude, un fantôme caché au milieu des montagnes.

En savoir plus

Quand on descend le versant espagnol du col du Somport, on tombe soudain sur cette gare immense, superbe, et incongrue dans ce décor montagnard. On se demande ce qu’elle fait là, à 1 195 mètres d’altitude, avec ses 240 mètres de long.

1er épisode : Il faut passer les Pyrénées.

Vue sur la gare de Canfranc
Vue sur la gare de Canfranc
© Radio France - Olivier Chaumelle

Les liaisons ferroviaires entre l’Espagne et la France ont d’abord été établies le long des côtes : Cerbère côté Méditerranée, Irun côté Atlantique. Et puis le besoin s’est fait sentir d’en créer une en plus, à travers la montagne. Le seul projet abouti passe sous le col du Somport, reliant Saragosse à Pau.

Publicité

Cette gare elle est assez exceptionnelle. Alors ça tient à deux facteurs : d’une part elle est perdue au milieu de la montagne, c’est une implantation quand même très particulière, nous sommes quasiment à 1200 mètres d’altitude, et elle est plantée au milieu de nulle part ! Régine Péhau-Gerbet

Il a été réalisé au prix d’ouvrages d’art considérables, viaducs et tunnels. Côté français, un tunnel hélicoïdal de 1 800 mètres de long permet de gagner 60 mètres d’altitude ; le tunnel international mesure près de 8 kilomètres et a demandé quatre ans de travaux. La main d’œuvre, à 90% espagnole sur le territoire français, travaillait et vivait dans des conditions très dures, voire déplorables.

Archives INA, le pays d'ici, France Culture, Accous épisode 4 : Oloron - Canfranc avec arrêts sur nature

1 min

On inaugure la gare internationale de Canfranc dans le plus grand faste, le 18 juillet 1928, en présence du roi d’Espagne Alphonse XIII, du président de la République Gaston Doumergue. Louis Barthou, alors garde des Sceaux, député local, qui est pour beaucoup dans la réalisation de ce projet pharaonique, est là aussi. La population, elle, est tenue à l’écart.

Le monde a évolué tellement vite, qu’ils n’ont pas été, on va dire, visionnaires dans le modernisme, ils ont été visionnaires d’une certaine conception de la chose oui. Il fallait une liaison franco-espagnole et à l’époque on ne voyait que par le train effectivement mais après on a jamais pensé que l’automobile allait dominer le monde. Jonathan Díaz

Intérieure de la gare de Canfranc
Intérieure de la gare de Canfranc
© Radio France - François Teste

Avec : Maryse Bona, guide-conférencière, Alain Cazenave-Piarrot, géographe, président du CRELOC, Pascal Desmichel, géographe, maître de conférences à l’université de Clermont-Auvergne, Jonathan Díaz, ancien cheminot, explorateur de la gare de Canfranc, Victor Lopez, ancien maire de Canfranc, Jaime Ortíz, de la gare de Canfranc, Régine Péhau-Gerbet, historien. Un documentaire d'Olivier Chaumelle. Réalisé par François Teste. Archive INA : Sophie Henocq, Documentation : Catherine Ferrari et Laila Fernbach ; Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la collaboration de Juliette Testa, Lucie Rebière et Thibaut Téranian.

Bibliographie :

Régine Péhau-Gerbet : Le transpyrénéen en vallée d’Aspe : une construction et des hommes. Monhélios 2013

Revue Le Festin n° 108, nov 2018 : Sauvons nos patrimoines.

Bruno Nunez : Héros d’un jour : Pau-Canfranc. Cairn 2016

Michel Baglin : Lettre de Canfranc. Rhubarbe 2005

Ramon-Javier Campo : Canfranc et l’or des nazis. Atlantica 2010

Rosario Raro : Dernier train pour Canfranc. Kero 2017

Santiago Mendieta : L’or de Canfranc. Privat 2008

En espagnol :

Alfonso Marco : El Canfranc : Historia de un tren de leyenda. Doce Robles 2017

Jonathan Díaz : Los papeles de la vergüenza : Canfranc 1942-43. Soledad Campo 2011

Pour aller plus loin : 

CRELOC : Comité pour la réouverture de la ligne Oloron-Canfranc

La gare monumentale de Canfranc à l’épreuve des temps. Grandeur et décadence d’un patrimoine ferroviaire de la montagne aragonaise (Espagne), Article de Pascal Desmichel, géographe, maître de conférences à l’Université Clermont-Auvergne

Histoire de la ligne Pau-Oloron-Canfranc

Le passage international du Somport : le grand rêve des transpyrénéens. Article de Philippe Delas paru dans la   Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, tome 45, fascicule 3, 1974.

L'aménagement de nouvelles liaisons transpyrénéennes, un enjeu européen ? Article de Robert Marconis paru dans la Revue Géographique de l'Est (1989). 

Travail de diplôme de Jürg Suter de l’Université de Berne (Suisse) sur la ligne de chemin de fer internationale Pau-Canfranc-Saragosse.

TER Pau-Canfranc : Somport et pas sans reproche. Un reportage de l’édition bordelaise de Rue89.

Reportage sur Eric Pétetin, écologiste, avant son expulsion par la gendarmerie en juin 2014 avec les derniers occupants de l'ancienne gare de Lescun-Cette-Eygun dans la vallée d'Aspe. A voir sur TV Izard (via YouTube)

Portrait d’Eric Pétetin, le doyen des zadistes : un sujet du Quatre Heures, site d’information multimédia..

Images de Canfranc

Références

L'équipe

François Teste
Réalisation
Christine Bernard
Coordination
Pascaline Bonnet
Collaboration