Jamais sans mon pantalon : épisode 2/2 du podcast On l’appelait Marie Pantalon

Pétition de 1869 pour obtenir une adduction d’eau sur les exploitations minières. On y voit le nom de "Marie Suize Pantalon", seule femme à signer le document
Pétition de 1869 pour obtenir une adduction d’eau sur les exploitations minières. On y voit le nom de "Marie Suize Pantalon", seule femme à signer le document - Amador County Archives
Pétition de 1869 pour obtenir une adduction d’eau sur les exploitations minières. On y voit le nom de "Marie Suize Pantalon", seule femme à signer le document - Amador County Archives
Pétition de 1869 pour obtenir une adduction d’eau sur les exploitations minières. On y voit le nom de "Marie Suize Pantalon", seule femme à signer le document - Amador County Archives
Publicité

Fortunée, Marie diversifie ses affaires. Mais la société puritaine lui reproche le port du pantalon. En gagnant son procès, elle devient un modèle pour les Droits des Femmes. Mais solitude et mauvais investissements plombent sa trajectoire.

Dans "Frissons fin de siècle", "Frous-frous, Beauté, tendresse et larmes", lecture par Henri Poirier de "La femme en culotte" de John Grand-Carteret (France Culture, 30.08.1990)

1 min

Marie fume, crache, jure, joue aux cartes et boit de l’alcool. Elle vit comme un homme au milieu des hommes. Ayant fait fortune, elle décide de diversifier ses activités, investissant dans la vigne, devenant une pionnière dans la production de vin et d’eau de vie. Elle vit d’abord dans le ranch qu’a acheté son partenaire financier André Douet. Mais, lasse d’attendre ses sœurs qui ne viennent finalement jamais la rejoindre, se sentant seule, elle s’installe à Virginia City, dans le Nevada, où elle a ouvert une de ses boutiques d’alcool. Dans cet État, il est question d’un nouveau filon d’argent et d’or. Investisseurs et mineurs s’y installent en nombre. Et tous ces hommes passent le temps en jouant aux cartes et en buvant.

Publicité pour la boutique de vins et spiritueux de Marie Suize
Publicité pour la boutique de vins et spiritueux de Marie Suize
- Amador County Archives

Des journaux de l’époque rapportent les arrestations et les procès de Marie Pantalon pour avoir défié la loi. En effet, si une femme porte le pantalon, vêtement réservé aux hommes, la loi californienne assimile cela à du travestissement. À l’issue de ses premiers procès, elle est condamnée à quitter Virginia City et à une amende. Elle s’acquitte de cette dernière mais signe les papiers officiels d’un "Marie Suize Pantalon" provocateur. La savoyarde a la dent dure et continue donc à porter le vêtement polémique, ce qui lui vaut une troisième affaire en Justice. Elle y est soutenue par une association de femmes et, suite à ce battage, les jurés demandent la relaxe de l’accusée, qui est acquittée. Elle obtient même l’autorisation de porter le pantalon à Virginia City, et ose signer une pétition, un usage habituellement réservé aux hommes. Marie Pantalon devient un modèle pour de nombreuses activistes militant pour les Droits des Femmes.

Publicité

Mais, à la suite de mauvais investissements et de spéculations hasardeuses, Marie perd finalement toute sa fortune et finit sa vie dans la pauvreté. Usée par un travail harassant et ses soucis, elle meurt en 1892, loin de sa famille. André Douet ne lui paie même pas une sépulture. Elle est enterrée dans une tombe anonyme dont plus personne ne connaît l’endroit exact.

Pour en parler

Remerciements : Archives départementales de Haute-Savoie, Archives départementales de Seine-Maritime, Amador County Archives, l’association Les Amis du Val de Thônes, Kimberly Wooten, Susan Butruille.

Slab Town, où se trouvait le ranch "French Garden" de Marie Suize et André Douet
Slab Town, où se trouvait le ranch "French Garden" de Marie Suize et André Douet
- Amador County Archives

Bibliographie sélective

  • Claudine Chalmers, L'Aventure française à San Francisco pendant la ruée vers l'or, 1848-1854 (A.N.R.T, 1992)
  • Eric J Costa, Old vines : A History of Winegrowing in Amador County (Cenotto Publications, 1994)
  • Susan G. Butruille, Women's voices from the Mother Lode : Tales from the California Gold Rush (Tamarack Books, 1998)
  • Annick Foucrier, Le rêve californien. Migrants français sur la côte Pacifique (XVIIIe-XXe siècles) (Belin, 1999)
  • Jean-Marie Jeudy, Femmes et rebelles : du XVème et XXIème siècles en Savoie (En train de lire, 2007)
  • Kimberly Wooten et R. Scott Baxter, Shenandoah Valley and Amador Wine Country (Arcada Publishing, 2008)
  • Monique Fillion, Des lieux, des Hommes, des histoires... : des nouvelles de Marie Suize alias Marie Pantalon (Collectif des Amis du Val de Thônes, n° 31, 2015)
  • An American Genocide : the United States and the California Indian Catastrophe, 1846-1873 (Yale University Press, 2016)
Stèle et plaque commémorative, déposées par le Comité d'organisation des festivités et la société d'Histoire The Questers, ainsi que les Amis du Val de Thônes
Stèle et plaque commémorative, déposées par le Comité d'organisation des festivités et la société d'Histoire The Questers, ainsi que les Amis du Val de Thônes
- Association des Amis du Val de Thônes

Musique

  • BOF de Lucky Luke, Daisy Town composée par Claude Bolling et interprétée par Claude Bolling et son orchestre
  • Sérénade opus 30 pour flûte traversière, harpe et trio à cordes composée par Albert Roussel et interprétée par le Quatuor Schönberg
  • Jouer de la guitare folk disponible sur un disque de bruitages intitulé Western Town produit par Bill Burtis

Archives INA

La merveilleuse histoire du général Johann August Sutter, émission Les lundis de Paris (RDF/RTF, 1951)
Relier l'est à l'ouest, émission Nuits magnétiques (France Culture, 1980)

Autres archives diffusées

Chaîne YouTube Passion Animale et végétale
Chaîne YouTube Guy Jones History Project

Traduction des interviews américaines, Bertrand Richard
Avec la voix d’ Olivier Martinaud

Dans "Rendez-vous à cinq heures", reportage de Sophie Dumoulin qui interviewe diverses personnalités sur "le port du pantalon, le soir, pour la femme" (France Inter, 02.12.1964)

2 min

Générique

Un documentaire de Philippe Roizès, réalisé par Séverine Cassar. Archives INA, Anne Delaveau. Prise de son, Selim Gheribi, Delphine Baudet, Louis Deloncle et Audrey Guelil. Mixage, Eric Boisset. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Attachée de production et pages web, Sylvia Favre-Steyaert.

Pour aller plus loin

Une histoire particulière, un récit documentaire en deux parties
28 min

L'équipe