Librairie Dante et Descartes à Naples
Librairie Dante et Descartes à Naples ©Radio France
Librairie Dante et Descartes à Naples ©Radio France
Librairie Dante et Descartes à Naples ©Radio France
Publicité

Succès du mystère ou mystère du succès ? Qui est Lila ?

Un documentaire de Delphine Chaume. Réalisé par Marie-Laure Ciboulet. Prises de son Georges Tho. Mixage Pierre Minne.

Le « cas » de l’auteur Elena Ferrante est fascinant : phénomène d’édition depuis son premier roman, ventes qui s’accroissent de texte en texte, cet auteur a choisi un pseudonyme pour s’extraire du système médiatique, laissant libre cours à tous les fantasmes, les rumeurs et les enquêtes visant à dévoiler sa véritable identité. Choix politique, à l’heure où l’injonction à la transparence est à son apogée ? Choix littéraire de l’anonymat ? Ou volonté de laisser le livre parler pour soi, « écrire pour effacer son nom », ainsi que le disait Bataille, dessinant ainsi une figure de l’auteur brouillant les pistes et travaillant l’art – très subversif - de disparaître.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

1er épisode : L’auteur idéal

Revenir sur l’histoire de ce succès phénoménal, c’est s’interroger sur ce qui pousse un écrivain à s’emparer d’un pseudonyme, mais aussi fouiller ce qu’il y a de profondément dérangeant pour l’autre dans cette démarche. Que cherchent ceux qui tentent de dévoiler une identité ? Pourquoi certains condamnent-ils (parfois avec véhémence) ce choix du retrait ?

Naples
Naples
© Radio France

Pourtant les lecteurs sont loin, eux, de le lui reprocher…

Car en tentant de se soustraire à la fiction de soi qu’impose le système médiatique, l’auteur sous pseudonyme déploie un imaginaire formidable, où l’auteur peut enfin devenir l’Auteur idéal.

Naples
Naples
© Radio France

2nd épisode : Le double

« Demandez-moi ce que vous voulez et je vous répondrai. Mais je ne dirai jamais la vérité ». Dès lors le succès de Ferrante réside peut-être en ce que les lecteurs la traquent au cœur même de ses romans, éminemment autobiographiques. Cette face B retourne l’enjeu : plutôt que de chercher à découvrir la vérité, il s’agit de se plonger dans la fiction, et dans les méandres de l’œuvre littéraire de Ferrante pour y trouver des indices... Car le double est la figure centrale de l’énigme Ferrante : l’auteur et son personnage portent le même prénom, certaines hypothèses avancent qu’il y aurait deux auteurs derrière le pseudonyme Ferrante, Ferrante et son admiration pour Morante, et surtout, cette histoire de deux femmes, dont l’une est le miroir inversé de l’autre, l’une permettant à l’autre de devenir libre à l’instar de Beauvoir et Zaza : « Ensemble nous avions lutté contre le destin fangeux qui nous guettait et j’ai pensé longtemps que j’avais payé ma liberté de sa mort. »

Raimondo Di Maio Libraire à Naples
Raimondo Di Maio Libraire à Naples
© Radio France

Cette partie explore cette figure du double en littérature, faisant la part belle à la lecture d’extraits de Ferrante, mêlant ainsi le réel et la fiction.

Naples
Naples
© Radio France

Avec :

  • Raimondo Di Maio, libraire du quartier de Naples dans lequel se déroule la quadrilogie de Ferrante
  • Chiara Guida, spécialiste du féminisme, connaisseuse des textes de Ferrante
  • Titta Fiore, journaliste littéraire de « Il Mattino »
  • Et Catherine Cusset, écrivaine
  • Pierre Zaoui, philosophe
  • Belinda Cannone, romancière, essayiste
  • Jean-Noël Schifano, écrivain et traducteur
  • Lectures Véronique Ovaldé, écrivaine

Site Elena Ferrante

Librairie Dante et Descartes

Site MOKADELIC

L'équipe

Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Coordination