Coffret des n° 1 à 5 de "La Hulotte" réédités à l'occasion de la parution du centième numéro
Coffret des n° 1 à 5 de "La Hulotte" réédités à l'occasion de la parution du centième numéro
Coffret des n° 1 à 5 de "La Hulotte" réédités à l'occasion de la parution du centième numéro - La Hulotte
Coffret des n° 1 à 5 de "La Hulotte" réédités à l'occasion de la parution du centième numéro - La Hulotte
Coffret des n° 1 à 5 de "La Hulotte" réédités à l'occasion de la parution du centième numéro - La Hulotte
Publicité
Résumé

Au début des années soixante-dix, du côté des Ardennes, va naitre "La Hulotte", le "journal le plus lu dans les terriers".

En savoir plus

Et ce qui avait démarré comme un bulletin de liaison entre des clubs de protection de la nature va se muer en une revue naturaliste au succès incroyable qui mêle des textes et des dessins scientifiques et humoristiques, pour nous faire connaître les animaux, les fleurs et les arbres qui nous entourent…

L’histoire démarre au début des années soixante-dix du côté de Charleville-Mézières, quand un jeune instituteur de la région, Pierre Déom, prend conscience avec ses amis de la disparition des milieux naturels et commence à se préoccuper pour ce qui ne s’appelle pas encore l’écologie. Ils décident alors, dans une démarche de pédagogie et de transmission, d’encourager la création, dans les Ardennes, de clubs "CPN" (Connaître et Protéger la Nature) ; et pour tisser des liens entre les clubs qui viendraient à être créés, Pierre Déom lance un bulletin de liaison qui fournit aussi des informations sur les animaux. Le projet se révèle un demi-échec : peu de clubs voient le jour, mais par contre, le bulletin de liaison marche à merveille en raison d’un intérêt marqué pour la partie dédiée à la faune et à la flore. Rapidement les demandes affluent. C’est le début de l’aventure de La Hulotte telle que nous la connaissons. Pierre Déom va alors abandonner son métier d’instituteur pour se vouer entièrement à la revue avec l’objectif de faire connaître aux enfants l’extraordinaire richesse du monde qui les entoure et leur donner l’envie de le défendre. Chaque numéro sera ainsi consacré à une espèce dont Pierre Déom raconte l’histoire de A à Z, avec au menu des thématiques aussi poétiques et variées que l’Araignée-Napoléon, la Mésange à longue queue, la Coccinelle à sept points ou encore la Chlorophylle.

Publicité

Pierre Déom raconte les débuts de l'aventure : "La Hulotte a été créée en janvier 1972. À l'époque, j'étais instituteur dans un petit village des Ardennes et, avec quelques amis, on avait fondé la Société de Protection de la Nature des Ardennes, à une époque où l'écologie n'était pas du tout à l'ordre du jour [...] On avait pris conscience des dangers qui menaçaient la nature grâce à des livres comme celui de Jean Dorst, Avant que nature meure... Le jugement dernier de Gordon Taylor"...

"Dois-je avouer que de toutes les revues similaires c’est la seule que je lise véritablement ? Elle devrait être entre les mains de tous les jeunes qui s’intéressent à la nature et à sa protection. On y apprend plus que dans de pesants traités". Jean Dorst, ancien directeur du Museum National d’Histoire Naturelle.

Baguage d'une mésange au parc du Marquenterre (Somme)
Baguage d'une mésange au parc du Marquenterre (Somme)
© Radio France - François Teste

Pour en parler

  • Pierre Déom, auteur rédacteur de La Hulotte
  • Claire Ménissier, documentaliste de La Hulotte
  • Aurélie, membre de l’équipe administrative de La Hulotte
  • Philippe Carruette, responsable pédagogique du Parc ornithologique du Marquenterre
  • Léa, garde animatrice du Parc ornithologique du Marquenterre
  • Lucile Demesy, auteur d’un mémoire consacré à La Hulotte
  • Luc Gomel, directeur du Parc zoologique de Montpellier

Textes lus par Julie Beressi. Extraits de La Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers

À réécouter : Qui se niche derrière « La Hulotte » ?

Bibliographie

Maurice Flavion, naturaliste ancien instituteur, ami de Pierre Déom (france Culture, 1982)

3 min

Générique

Un documentaire de Sacha Corso, réalisé par François Teste. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Page web, Sylvia Favre.

Pour aller plus loin

À réécouter : Les animaux et nous, histoire d'une relation