Gilles Bertin en 2018
Gilles Bertin en 2018
Gilles Bertin en 2018 - Gilles Betin collection privée
Gilles Bertin en 2018 - Gilles Betin collection privée
Gilles Bertin en 2018 - Gilles Betin collection privée
Publicité
Résumé

L'incroyable cavale du braqueur punk. Une cavale ouverte le 27 avril 1988, où le chanteur emporta une partie du butin estimé à près de deux millions d'euros.

En savoir plus

Et maintenant, comment vivre dans la société française du XXIe siècle ? Quid de l'idéal des années 80 ? Gilles Bertin sera-t-il une sorte de Jean-Marc Rouillan, l'ancien membre aujourd'hui libre d'Action Directe (et qui n'a rien renié de son engagement) ou un petit père tranquille, qui s'est livré à la justice afin de pouvoir mener une vie normale avec femme et enfants ?

Gilles Bertin
Gilles Bertin
- Gilles Bertin collection privée

2nd épisode : Brink's not dead...

Le 16 novembre 2016, Gilles Bertin traverse à pied la frontière franco-espagnole pour se rendre à Toulouse, vingt-huit ans après l'attaque de la Brink's de Toulouse. Seul son avocat Christian Etelin est au courant de sa reddition. Après avoir monté un magasin de disques au Portugal, tenu un bar à Barcelone et survécu au Sida, l'ex-punk, fatigué de se cacher sous l'identité de Didier Ballet, ne veut plus vivre dans le mensonge et remet son destin, à 57 ans, entre les mains de la justice française...

Publicité

Avec Gilles Bertin et Marie-Christine Etelin

Merci à Jean-Manuel Escarnot

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi réalisé par Delphine Lemer. Mixage : Alain Joubert. Archives INA : Marine Decaens

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Albert Spaggiari raconte son évasion. Le 19 juillet 1976 : le casse de Spaggiari à Nice. Les jours du siècle. 26/05/1999 France Inter

1 min

Pour aller plus loin :

* Gilles Bertin, Pour la gloire ! Robert Laffont (à paraître février 2019)

Albums de Camera Silens :

* Réalité, 1985, Euthanasie Records (réédition 2003)

* Rien qu'en traînant, 1987, Euthanasie Records, (réédition 2003)

Gilles Bertin, enfant du punk bordelais et ex-braqueur de la Brink : portrait et archives vidéos sur le site du journal Sud-Ouest.

Portrait de Gilles Bertin sur le site du photographe militant Ben Art Core.

La cavale..., être et durer : article de Gérard Desmaretz, spécialiste du renseignement, à lire sur Agoravox.

Toute la discographie de Camera Silent est sur le site du label Euthanasie Records.

Camera Silens dans l’Encyclopédie du rock made in France.

Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination
Pascaline Bonnet
Collaboration