L'Eglise du village de Hautefaye
L'Eglise du village de Hautefaye
L'Eglise du village de Hautefaye ©Radio France - Olivier Chaumelle
L'Eglise du village de Hautefaye ©Radio France - Olivier Chaumelle
L'Eglise du village de Hautefaye ©Radio France - Olivier Chaumelle
Publicité
Résumé

Un village marqué à jamais depuis presque 150 ans

En savoir plus

Le crime de Hautefaye raconté par Frédéric Pottecher Archive INA 01/01/ 1991

10 min

1er épisode :  16 août 1870, le drame de Hautefaye

16 août 1870. Ce jour-là a lieu la foire annuelle, dans ce minuscule village du nord de la Dordogne. La veille, c’était la fête de l’Empereur, très fervente et joyeuse. Le jeune Alain de Monéys descend de son château voisin de Bretanges et se rend à la foire de Hautefaye, pour affaires courantes. Sur place, la rumeur se répand qu’il est hostile à Napoléon III, voire favorable à la République, qu’il aurait tenu des propos défaitistes et enverrait des sommes d’argent considérables aux Prussiens. 

Il y a une mécanique monstrueuse qui s'est mise en marche. Une mécanique de violence qui se nourrissait elle-même.

Publicité

La foule le prend à partie puis le moleste, le roue de coups, le traîne par les pieds dans le village, édifie un bûcher et finalement le brûle plus ou moins vif. Le délire collectif est incontrôlable et de toute façon, les massacreurs sont convaincus d’accomplir un acte patriotique en débarrassant la France d’un traître. Le supplice d’Alain de Monéys dure un peu plus de deux heures.

Dans cette folie meurtrière, y en a qui ont dit, "maintenant qu'on l'a ferré comme un bœuf, il faut le bruler comme un cochon. C'est venu comme une espèce d'évidence. 

Les principales questions sont : pourquoi là ? pourquoi eux ? pourquoi lui ?

Comment est-ce que cette mécanique de l'horreur peut se mettre en marche dans une population de gens ordinaires ? Comment ces "braves gens" peuvent devenir des monstres ?

Alain de Moneys
Alain de Moneys
- Wiki commons

Avec : 

BIBLIOGRAPHIE

"Mangez-le si vous voulez" de Jean Teulé aux Editions Julliard

Un documentaire d’Olivier Chaumelle, réalisé par Yvon Croizier. Une rediffusion du Vif du Sujet du 30 mai 2005. Archives INA, Isabelle Fort-Rendu

Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination