Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik" (image intégrale plus bas)
Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik" (image intégrale plus bas)
Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik" (image intégrale plus bas) - Willem de Vries
Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik" (image intégrale plus bas) - Willem de Vries
Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik" (image intégrale plus bas) - Willem de Vries
Publicité
Résumé

Parmi les instruments volés pendant la guerre, certains ont été restitués à la Libération, d’autres jamais.

En savoir plus

C’est une photographie en noir et blanc. Elle représente des pianos parqués, comme orphelins, dans un sous-sol du Palais de Tokyo. La légende précise qu’ils ont été confisqués à des familles juives pour être donnés à des familles allemandes. La fin de la guerre les avait laissés là, attendant leurs pianistes. Certains reviendront, d’autres jamais. L’étonnante histoire de ces instruments confisqués perdure encore aujourd’hui.

Les pianos dans les sous-sols du Palais de Tokyo, photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
Les pianos dans les sous-sols du Palais de Tokyo, photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
- Willem de Vries

2nd épisode : La Mélodie du retour

Parmi les instruments volés pendant la guerre, certains ont été restitués à la Libération, d’autres jamais. Leur emplacement demeure un mystère. En tout, environ 40 000 appartements ont été spoliés en région parisienne, et 8000 pianos embarqués. En 2018, 4000 d’entre eux restent encore à retrouver.

Publicité

Sur plus de 8000 pianos volés pendant l'occupation, environ 2000 ont été retrouvés et 1200 restitués ; du reste, on a perdu la trace.

L’enquête devient urgente, car les derniers témoins directs s’éteignent. Pascale Bernheim (historienne) et Corinne Hershkovitch (avocate) ont créé en 2017 l’association « Musique et Spoliations » dans le but de retrouver la trace de ces instruments, et de rendre ainsi hommage à la mémoire de leurs propriétaires. Elles œuvrent en parallèle de la Commission d'Indemnisation des Victimes de la Spoliation (Services du Premier ministre), qui reçoit aujourd'hui encore une vingtaine de requêtes par mois.

Demande de restitution d'un piano en 1946, archive microfilmée
Demande de restitution d'un piano en 1946, archive microfilmée
© Radio France - Archives nationales, Hélène Bigot

Muriel de Bastier, responsable des Biens Culturels mobiliers, y reçoit les familles et recueille leurs témoignages, puis investigue, à l’aide d’archivistes. Les mentions d’instruments sont nombreuses dans les dossiers.

L’une des recherches portera sur une collection particulière : celle de la pianiste juive polonaise Wanda Landowska. En septembre 1940, quelques mois après son départ en exil en Zone libre, des soldats allemands entrèrent dans sa propriété de Saint-Leu-la-Forêt, emportant avec eux des dizaines de caisses contenant une collection d’instruments, dont l’un des pianos de Chopin, et de très précieuses partitions anciennes.

Clavecin du XVIème siècle avec ses peintures du Verrocchio appartenant à Wanda Landowska et photographié en 1930 dans son jardin de Saint-Leu-la Forêt. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
Clavecin du XVIème siècle avec ses peintures du Verrocchio appartenant à Wanda Landowska et photographié en 1930 dans son jardin de Saint-Leu-la Forêt. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
- Willem de Vries

Les archives révèlent que ces trésors ont voyagé de Saint-Leu-la-Forêt à Berlin, puis à Leipzig, d’où ils ont fui les bombardements vers Langenau. Puis, plus rien. Certains instruments ont été rendus après la guerre. Du reste de la collection ne demeure qu’un mystère, qu’il s’agit aujourd’hui de percer…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Avec :

Willem de Vries, musicologue, Annnette Wieviorka, historienne, Pascale Bernheim et Corinne Hershkovitch, avocate, fondatrices de l’association « Musique et spoliations », Muriel de Bastier, responsable Biens Culturels mobiliers à la CIVS et Florence de Peyronnet-Dryden, archiviste

Archives INA : Présence musicale : Pierre Crenesse interviewe Wanda Landowska dans sa maison du Connecticut le 01-01-1954

7 min

Un documentaire d'Hélène Bigot, réalisé par Alexandra Malka. Prises de son Loïc Duros et François Rivalan. Mixage Catherine Derethe. Archives INA : Haude Vassent. Extraits de la série Holocaust de Marvin Chomsky. Avec la collaboration d'Adèle Cailleteau

Liens :

Association Musique et spoliations : l’association de Pascale Bernheim et Corinne Hershkovitch pour la recherche de provenance des instruments et des documents musicaux

Le Répertoire des biens spoliés, section meubles et pianos 

La CIVS : la Commission d'Indemnisation des Victimes de la Spoliation

La musique dégénérée. Les musiciens interdits et pillés : Darius Milhaud, Kurt Weill, Wanda Landowska, Arthur Rubinstein, Gregor Piatigorski

Le rapport de la mission Mattéoli

Bibliographie :

Willem de Vries, Sonderstab Musik, 1996, Amsterdam University Press (traduction française à paraître aux Éditions Buchet/Chastel)

Annette Wieviorka, Floriane Azoulay, Le pillage des appartements et son indemnisation, Mission d’étude sur la spoliation des Juifs de France, 2000, La Documentation française

Discographie :

Darius Milhaud, La Création du monde

Gustav Mahler, Symphonie n°1 en ré majeur et Symphonie n°5

Kurt Weill, Kleine Dreigroschenmusik

Felix Mendelssohn, Lieder ohne Worte (1820/1830) et Präludium und Fuge (1837/38)

Frédéric Chopin, Nocturnes (composés entre 1827 et 1846), interprétés par Arthur Rubinstein

Les Yeux noirs, A Band of Gypsies et Suites

Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
Wanda Landowska devant le piano de Chopin, volé et restitué après guerre. Photo tirée du livre "Sonderstab Musik"
- Willem de Vries

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Hélène Bigot
Production
Christine Bernard
Coordination
Alexandra Malka
Réalisation