Aleksander Kulisiewicz (1918-1982) - Collection personnelle Makana Eyre
Aleksander Kulisiewicz (1918-1982) - Collection personnelle Makana Eyre
Aleksander Kulisiewicz (1918-1982) - Collection personnelle Makana Eyre
Publicité
Résumé

Durant sa longue détention, l’inclassable artiste polonais Aleksander Kulisiewicz se donne pour mission de mémoriser toutes les chansons et poèmes que ses compagnons - convaincus qu’il sera le seul à survivre - veulent transmettre au monde d’après.

En savoir plus

Détenu dans le camp de Sachsenhausen, grâce à sa mémoire extraordinaire, de nombreux codétenus lui confient alors leurs poésies et chansons qu’il apprend par cœur. Kulisiewicz survit miraculeusement à six ans de détention et après sa libération en 1945, il entame la retranscription de ces chants en dictant à une infirmière plus de 700 pages de chants en quatre langues. Après la guerre, il devient un interprète internationalement célèbre et parcourt le monde de Rome à Moscou, Tokyo, Londres et Mexico pour faire entendre ces chants de l'enfer. Lors de ses voyages, il rencontre d’autres survivants, ce qui lui permet de réunir un important fond d’archives. Sur des microfilms, avec 52.000 mètres de bandes-son, il documente l’histoire de centaines de mélodies composées par des détenus des camps de concentration de toutes origines. Alex Kulisiewicz l'affirme "Je ne chante ni pour l'argent, ni pour la gloire. J'exécute le testament de mes compagnons de misère dont la voix s'est tue dans l'enfer des camps nazis. Je souhaite de tout mon cœur et je lutte pour que jamais plus et nulle part au monde ne renaissent de tels chants".

Rosebery	d’Arguto (Martin Rosenberg)	et son chœur (Berlin, années 1930)
Rosebery d’Arguto (Martin Rosenberg) et son chœur (Berlin, années 1930)
- Collection personnelle Makana Eyre

Pour en parler

  • Peter Wortsman, écrivain, poète et dramaturge
  • Makana Eyre, journaliste et écrivain
  • Claire Fercak, romancière
  • Christian Ingrao, historien
  • Barbara Milewski, historienne et musicologue au Swarthmore College (États-Unis, Pennsylvanie)
  • Élise Petit, musicologue

Remerciements à : Bret Werb, Mémorial de l’Holocauste de Washington - Thomas Saintourens, Journal Le Monde - Jacques Wortsman - Joanna Szybist - Maya Szybist.

Publicité

Voix françaises, Michel Zlotowski, Lio Guidoni

Bibliographie

  • Makana Eyre, Sing, Memory (W.W. Norton & Compagny -USA- Publication aux États-Unis début 2023 et traduction française attendue la même année)

Présentation de la Bibliothèque de littérature musicale concentrationnaire créée à Rome par Francesco Lotoro, interviewé par Eric Valmir. Tiré de "Et pourtant elle tourne" (France Inter, 06.09.2007)

2 min

Archives : Aleksander Kulisiewicz à la Sorbonne, Mémorial de l’Holocauste de Washington (12.02.1974)

Générique

Un documentaire de Marc Guidoni, réalisé par Laurent Paulré. Prises de son, Michel Gacic, Sébastien Royer, Philippe Merscher et Olivier Duprès. Mixage, Eric Boisset. Archives Ina, Marie-Sophie Guillet de la Brosse. Avec la collaboration d’Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France. Page web, Sylvia Favre.

Sachsenhausen, l’un des plus grands camps de concentration sur le territoire allemand de 1936 à 1945, ici pendant la guerre
Sachsenhausen, l’un des plus grands camps de concentration sur le territoire allemand de 1936 à 1945, ici pendant la guerre
- Collection du Mémorial de l’Holocauste (Washington, États-Unis)

Musique

  • Extraits de :
  • Ukrzyzowali synka czlowieka (Ils ont crucifié l’enfant de l’homme). Texte et musique d’Aleksander Kulisiewicz
  • Le Chant des marais, interprété au piano par Élise Petit. Adaptation d'un chant allemand composé en 1933 par des prisonniers communistes du camp de concentration, pour détenus politiques, de Börgermoor
  • Nie płacz O mnie. Texte et musique d’Aleksander Kulisiewicz (Folkways Records, n° FSS 37700, 1979)
  • Muselmann, le ramasseur de mégots. Texte polonais d’Aleksander Kulisiewicz, musique adaptée des chansons Szanghai et Zulejka (Mieczysław Oppenheim)
  • Hymn, adaptation du Chant des marais interprétée par Aleksander Kulisiewicz (Folkways Records, n° FSS 37700, 1979)
  • Jiddischer Todessang (Jewish Death song, Chant de la mort juive). Paroles de Rosebery d’Arguto, musique adaptée de la chanson yiddish Zehn Brüder (dix frères). Version solo interprétée par Aleksander Kulisiewicz (Folkways Records, n° FSS 37700, 1979) ; version chorale interprétée par la Chorale Zamir (Boston), dirigée par Joshua Jacobson
  • Dzis do Ciebie przyjsc nie moge, interprétée par Aleksander Kulisiewicz (Folkways Records, n° FSS 37700, 1979)
  • Czarni Böhm. Texte polonais d’Aleksander Kulisiewicz, musique adaptée de I szumyt, i hudyt (mélodie populaire ukrainienne)
Pochette de l'album d'Aleksander Kulisiewicz, "Piesni Obozowe" (Polskie Nagrania, 1979)
Pochette de l'album d'Aleksander Kulisiewicz, "Piesni Obozowe" (Polskie Nagrania, 1979)
- Collection personnelle Makana Eyre

Musique additionnelle :
Francis Lai, Le cirque, bande originale du film Itinéraire d’un enfant gâté de Claude Lelouch (Playtime records) - Bruce Springsteen, Hitch Hikin, de l’album Western Stars (Columbia records) - Mick Jagger et Keith Richards, You can’t always get what you want de l’album Let it bleed (ABKCO Music).

Pour aller plus loin

Aleksander Kulisiewicz (1918-1982), sur scène, en Europe de l’Ouest (années 1970)
Aleksander Kulisiewicz (1918-1982), sur scène, en Europe de l’Ouest (années 1970)
- Collection personnelle Makana Eyre
À réécouter : La Musique ou la vie
4 min
Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination
Laurent Paulré
Réalisation
Marc Guidoni
Production déléguée
Sylvia Favre
Collaboration