L'humanoïde Nao
L'humanoïde Nao
L'humanoïde Nao ©AFP - FRISO GENTSCH / DPA
L'humanoïde Nao ©AFP - FRISO GENTSCH / DPA
L'humanoïde Nao ©AFP - FRISO GENTSCH / DPA
Publicité
Résumé

L'invasion des humanoïdes ?

En savoir plus

La science fiction : le monde Demain et après Archive INA France Culture 1974

9 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

2nd épisode   : « La vallée de l’étrange »

Ils s’appellent Pyrène, Nao, Atlas, Asimo, Pepper, Roméo, Samantha ou encore Sophia. Ils ont deux bras, deux jambes, un torse et une tête. Ils nous ressemblent. Enfin presque, puisque ce sont des humanoïdes, tout droit sortis de l’imagination de roboticiens et d’anthropologues soucieux de reproduire ce que la nature a créé. Androïdes qui font illusion, celle de nous faire croire qu’ils sont dotés d’un cerveau aussi perfectionné que le nôtre, capable de penser et d’avoir toute la panoplie des émotions qui caractérisent l’humain. 

Si au Japon et aux Etats-Unis on est obsédé par l’homme créant l’humanoïde à son image, Pygmalion et sa statue Galatée rendue vivante par Aphrodite, en France, on reste prudent et « arc-bouté » sur l’idée qu’une machine, ça ne pense pas. Au pays de Descartes et de son « Cogito ergo sum » il ne pourrait en être autrement. Et pourtant. Si les roboticiens s’y plient intellectuellement et philosophiquement, dans l’intimité de leurs laboratoires ils jouent à Prométhée et à Victor Frankenstein, tentant de créer des « êtres vivants » non plus avec des restes de boue transformés en roches ni avec des parties de chairs mortes mais avec tous les outils modernes qu’offre les connaissances modernes sur l’intelligence artificielle. 

Publicité

En savoir plus : Faut-il donner aux robots des droits et des devoirs?

Après R2D2 ou à "Wall-E", ils ressemblent désormais à « Maria » de Métropolis, à « Ash » d’Alien ou aux « Replicant » de Blade Runner. C’est ainsi que Sophia a fait son apparition sur les écrans du monde entier, capable de simuler 62 expressions humaines, doté de parole artificielle. D’intelligence ? En déclarant vouloir « détruire l’humanité », Sophia a effrayée la planète. Nao, lui, a même été reçu à l’Elysée par François Hollande en 2013. Le président Obama joua même au ballon avec un robot japonais. Il a donné sa première conférence de presse en mai dernier présentant un bilan des recherches effectuées depuis un an auprès des jeunes enfants autistes dans les écoles primaires et secondaires. Au Japon, Aico Chihira vient de trouver du travail dans une boutique de luxe de Tokyo. C’est à la rencontre de ces humanoïdes, de leurs concepteurs, roboticiens et des anthropologues qui nous mettent en gardent contre toute tentative d’anthropomorphisme poussé à son paroxysme que je vous propose d’aller.

Un documentaire d'Alain Lewkowicz réalisé par Nathalie Battus. Mixage : Bruno Mourlan. Archives INA : Linda Simhon

Liens utiles 

- Film "Ganesh yourself"

Votre prochaine Histoire particulière.....

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

... à écouter les 9 et 10 décembre 2017