Baigneuses aux sources chaudes de Kyndug - Abkhazie, Caucase
Baigneuses aux sources chaudes de Kyndug - Abkhazie, Caucase
Baigneuses aux sources chaudes de Kyndug - Abkhazie, Caucase - Matthieu Chazal
Baigneuses aux sources chaudes de Kyndug - Abkhazie, Caucase - Matthieu Chazal
Baigneuses aux sources chaudes de Kyndug - Abkhazie, Caucase - Matthieu Chazal
Publicité
Résumé

Vous souvenez-vous de votre premier plongeon ? Votre première nage ? Votre premier contact avec l'eau et l'apprentissage de la natation ?

En savoir plus

A chaque compétition depuis trois ans, Mifa interroge ses adversaires à l’aide d’un petit dispositif, son iPhone et un micro-cravate.

C’est comme un petit inventaire, je pose toujours les mêmes questions à mes adversaires : racontez-moi votre souvenir de première nage, vos premières émotions, et où avez-vous appris à nager ?…

Publicité
Mifa sur le plongeoir de la piscine de Granville
Mifa sur le plongeoir de la piscine de Granville
- Charlotte Pouch

2nd épisode : Souvenirs de ma première brasse

... Dans le but un jour de faire un petit film pour rendre hommage à mon père. Papa a été heureux toute sa vie dans l’eau, il a appris à nager dans un lac à l’époque il n’y avait pas de piscine et je voudrais savoir comment les autres sont heureux aussi, je cherche à convoquer les premiers souvenirs de nage. 

Claire Hager, doyenne de la compétition des Maîtres en mars 2019
Claire Hager, doyenne de la compétition des Maîtres en mars 2019
- Charlotte Pouch

A travers ces échanges et questions, Mifa sauve la figure d’un proche aimé par les récits de nage, intime, elle fait remonter à la surface des souvenirs d’enfance, d’adulte, de jeune retraité, des lieux : les fait coexister. 

Archives Ina : Tirée de l’Echappée belle du 03/03/1995, un reportage sur l’italienne Maria Antonetta Fontana qui ne peut rester une journée sans nager dans la mer, ce qui lui a valu une jolie aventure de femme…

4 min

Mifa, ses copines de nage : championnes amateurs et Christine Caron, icône des bassins ont comme point commun, un souvenir précis de leurs premières brasses. Elles enchaînent aujourd’hui les longueurs, histoire de couler une paisible retraite. Christine Caron ne regarde plus le chrono mais nage trois fois par semaine dans le bassin de la Croix Catelan qui l’a vu grandir…

Christine Caron, première femme porte drapeau aux Jeux olympiques de Mexico en 1968
Christine Caron, première femme porte drapeau aux Jeux olympiques de Mexico en 1968
- Christine Caron

Avec Marie-Françoise Avenel, Monique Verney, Colette Letonnelier, Régine Richer, Claire Hager, Christiane Biardot, Christiane Ketterer, Christiane Pignet, Brigitte Danto et Christine Caron, médaillée d'argent de natation aux Jeux olympiques de Tokyo en 1964..

Un documentaire de Charlotte Pouch, réalisé par Anna Szmuc.  Prise de son : Sandrine Mallon. Mixage : Eric Boisset. Archive INA :  Haude Vassent. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Collaboration Juliette Testa.

Bibliographie : 

Se jeter à l’eau de Geneviève Casterman – Esperluète éditions.

L’odeur de chlore d’Irma Pelatan – (Editions) la contre allée

Galerie photos de Matthieu Chazal 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Filmographie : 

L’effet aquatique de Solveig Anspach 

La naissance des pieuvres de Céline Sciamma

Welcome de Philippe Lioret 

Christine Caron, les coulisses de l’exploit, 13 juillet 1964 

Pour aller plus loin : 

Masternatation : site de référence des nageurs « maîtres » en France

Site de l’association Le Pied dans l’eau

On a retrouvé « Kiki » Caron, l’icône des bassins. Article publié dans Le Monde en septembre 2016

En savoir plus : Se jeter à l'eau

Votre prochaine Histoire particulière ....

... à écouter les samedi 13 et dimanche 14 avril 2019 à 13h30.

Références

L'équipe

Charlotte Pouch
Production déléguée
Christine Bernard
Coordination
Pascaline Bonnet
Collaboration
Anna Szmuc
Réalisation