Après des semaines de dressage, Jumbo arrive à traverser une boîte à l'extérieur de sa tanière (Zoo de Londres,1882)
Après des semaines de dressage, Jumbo arrive à traverser une boîte à l'extérieur de sa tanière (Zoo de Londres,1882)
Après des semaines de dressage, Jumbo arrive à traverser une boîte à l'extérieur de sa tanière (Zoo de Londres,1882) - Domaine public - Wikimedia Commons - Auteur inconnu
Après des semaines de dressage, Jumbo arrive à traverser une boîte à l'extérieur de sa tanière (Zoo de Londres,1882) - Domaine public - Wikimedia Commons - Auteur inconnu
Après des semaines de dressage, Jumbo arrive à traverser une boîte à l'extérieur de sa tanière (Zoo de Londres,1882) - Domaine public - Wikimedia Commons - Auteur inconnu
Publicité
Résumé

C’est l’histoire d’un éléphant. Il ne traverse pas la brousse, il ne se baigne pas dans les grands lacs du Botswana. C’est l’histoire d’un éléphant de cirque.

En savoir plus

Rediffusion du 16.02.2019

C'est un éléphant qui se produit sous les feux des projecteurs, parcourant les routes d’Europe et du monde en bateau, en train ou en camion, aux côtés de ceux qui l’ont dressé et qui vivront parfois plus de 30 ans avec lui. Un éléphant devenu progressivement un symbole de la cause animaliste. Un éléphant pour lequel les hommes se disputent.

Publicité

Le 24 mars 1882, l’Assyrian Monarch débarque dans le port de New York. Une foule composée de milliers de New-Yorkais trépigne d’impatience : Bientôt, il apparaîtra, lui, Jumbo, l’immense vedette anglaise, celui qui a déjà porté plus d’un million d’enfants londoniens sur son dos, dont Winston Churchill et Theodore Roosevelt. Bientôt, ils la verront pour la première fois, cette bête étrange qui excite leur imagination : L’éléphant Jumbo. Bientôt, il sera "à eux". Une parade l’attend pour le conduire au cirque Barnum, qui l’emportera en tournée à travers l’Amérique entière. Nous sommes en plein âge d’or des éléphants au cirque.

Comment ont-ils pu arriver par centaines, ces éléphants du fin fond de l’Inde, des plaines de l’Afrique, sur les routes d’Europe et d’Amérique au XIXème siècle ? À quoi répondait ce désir de voir un éléphant danser sous un chapiteau ? À l’heure où de plus en plus de pays interdisent les spectacles avec animaux sauvages, je me questionne : À quoi peut donc ressembler la vie d’un éléphant de cirque ?

Grande parade dans les rues de New-York du "Ringling Bros and Barnum and Bailey Circus Animal" (16.03.2004)
Grande parade dans les rues de New-York du "Ringling Bros and Barnum and Bailey Circus Animal" (16.03.2004)
© AFP - Peter Kramer / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Faits divers, souvenirs d’une vie de dresseur, rapports scientifiques et récits d’historiens… La vie d’un éléphant de cirque ne peut me parvenir que par la voix des humains qui l’ont côtoyé, dressé, adoré, soigné, qu’ils soient circassiens, soigneurs ou activistes. Il me parvient par le prisme de récits teintés d’opinions tranchées et de projections. Comme par un tour de passe-passe, certaines informations sont tues, romancées, démenties ou exagérées. Les indices affluent, contradictoires, et brossent le portrait d’un animal sensible, excessivement intelligent, aussi aimé que craint, aussi dominé que respecté.

Statue à la mémoire de Jumbo, à St. Thomas, dans l'Ontario
Statue à la mémoire de Jumbo, à St. Thomas, dans l'Ontario
- CC BY-SA 3.0 - Wikimedia Commons - Photo Einar Einarsson Kvaran

Les invités

  • Pascal Jacob, historien du cirque et directeur artistique du cirque Phénix
  • Daniel Suskow, dresseur
  • Firmin Gruss, acrobate équestre et propriétaire de l’éléphante Syndha
  • Georges Chapouthier, neurobiologiste et docteur en philosophie, membre de la Fondation Droit Animal Éthique et Sciences

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Générique

Un documentaire d'Hélène Bigot, réalisé par Véronique Lamendour. Prises de son, Arthur Gerbault, Olivier Dupré, Lucien Lefebvre, Eric Boisset. Mixage, Alain Joubert. Archives INA, Haude Vassent. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France et Lily Cornaert. Nouvelle page web, Sylvia Favre.

Bibliographie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour en savoir plus

En savoir plus : L’éléphante, en réalité augmentée

Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination
Hélène Bigot
Production déléguée
Sylvia Favre
Collaboration