Photo de la tombe de la petite inconnue de l'A10 publiée dans La Nouvelle République le 15/06/2018 -  Archive du 24/09/2012 ©Maxppp - Sébastien Gaudard/PHOTOPQR
Photo de la tombe de la petite inconnue de l'A10 publiée dans La Nouvelle République le 15/06/2018 - Archive du 24/09/2012 ©Maxppp - Sébastien Gaudard/PHOTOPQR
Photo de la tombe de la petite inconnue de l'A10 publiée dans La Nouvelle République le 15/06/2018 - Archive du 24/09/2012 ©Maxppp - Sébastien Gaudard/PHOTOPQR
Publicité
Résumé

Le corps sans vie d’une petite fille âgée de quatre ans est retrouvé en bordure de l’autoroute A10 au niveau de Suèvres en Loir-et-Cher.

En savoir plus

Tout commence le 11 août 1987, à 15 heures, quand deux employés de Cofiroute, en train de débroussailler les herbes hautes, découvrent un corps emmailloté dans une couverture. Nous sommes au kilomètre 135 de l’autoroute A10, près de la glissière de sécurité. C’est le corps d’une petite fille - morte depuis quelques heures : elle a entre 3 et 5 ans, pèse 20 kilos, mesure 95 cm. Pour le reste, on sait qu’elle est brune, de "type méditerranéen", les cheveux courts, porte un peignoir à carreaux, un short blanc et un tee-shirt rayé blanc et rose. 

Emplacement où le corps de la petite fille a été retrouvé. PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP
Emplacement où le corps de la petite fille a été retrouvé. PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE/MAXPPP
© Maxppp - maxnewsworldfour547699

1er épisode : Une enquête au long cours

Blois. Le 14 juin 2018, Frédéric Chevallier, procureur de la République, s’assoit à la table de la conférence de presse. 

Publicité

Il dit, face aux micros : 

Le temps n’a jamais couru contre nous. Les enquêteurs ont toujours pensé que l’affaire serait élucidée un jour.

A part les magistrats et les enquêteurs, personne ne s’est occupé de cette enfant non identifiée, non réclamée. Il n’y avait aucun avocat, aucune association, juste eux. 

Archive INA : France Inter : Inter actualités de 19H00 du 12 août 1987 : Le corps effroyablement mutilé d'une petite fille vient d'être retrouvé en bordure d'une autoroute (Correspondant : Philippe RELLIS)

57 sec

L’enquête s’est déroulée dans l’ombre. Chaque protagoniste s’est passé le relais au parquet, à l’instruction et à la gendarmerie d’Orléans. Il y a 30 ans, les moyens déployés par la section de recherches d’Orléans ont été colossaux : 126 000 affiches furent placardées dans les mairies, les gares, les aéroports ou les bureaux de poste.

Les pistes exploitées se transforment pendant plus de 30 ans en impasses. Jusqu’en 2018.

Mi-2018, l’affaire bascule enfin : lors des vérifications annuelles dans le Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg), l’ordinateur tilte. L’ADN de la petite inconnue correspond à celui d’un homme enregistré après une bagarre : il s’appelle A. Touloub. Les enquêteurs explorent la vie de cet homme de 34 ans et réalisent que c’était le frère de « la petite ». Le 12 juin 2018, Ahmed Touloub, 66 ans, et Halima El Bakhti, 64 ans, sont interpellés, mis en examen et écroués pour "meurtre, recel de cadavre et violences volontaires sur mineur de moins de 15 ans".

Inass Touloub a enfin un prénom et un nom.

Avec : Georges Domergue, ancien juge d’instruction en charge de l’enquête la première année et Philippe Renaud, journaliste à la République du Centre qui a suivi toute l’affaire depuis le début.

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Yvon Croizier. Archive INA : Hervé Evanno. Recherche et Documentation internet : Annelise Signoret. Collaboration : Suzanne Saint-Cast.

Bibliographie 

  • L'inconnue de l'A10: l'enquête (2020, éditions la manufacture de livres) de Georges Brenier et Adrien Cadorel, journalistes respectivement  sur TF1 et M6

Pour aller plus loin 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Christine Bernard
Christine Bernard
Christine Bernard
Coordination
Michel Pomarède
Michel Pomarède
Michel Pomarède
Production déléguée
Yvon Croizier
Réalisation
Daphné Abgrall
Collaboration