Le Château de Martel à Montflanquin (Lot et Garonne/Région Nouvelle Aquitaine)
Le Château de Martel à Montflanquin (Lot et Garonne/Région Nouvelle Aquitaine)
Le Château de Martel à Montflanquin (Lot et Garonne/Région Nouvelle Aquitaine) ©Radio France - François Teste
Le Château de Martel à Montflanquin (Lot et Garonne/Région Nouvelle Aquitaine) ©Radio France - François Teste
Le Château de Martel à Montflanquin (Lot et Garonne/Région Nouvelle Aquitaine) ©Radio France - François Teste
Publicité
Résumé

Tout commence en septembre 1997 : Ghislaine de Védrines, directrice d’une école de secrétariat à Paris, fait la connaissance de Thierry Tilly, le responsable de la société chargée du nettoyage de l’établissement. Serviable, ingénieux, prévenant, il gagne aisément la confiance de Ghislaine.

En savoir plus

L’homme lui fait une confidence : Il est en réalité "agent secret de l'Otan" chargé "de combattre l'emprise croissante de la franc-maçonnerie sur l'économie française".

Deux ans plus tard, Ghislaine l’introduit auprès des siens. 

Publicité

Episode 1 : Une famille sous emprise

Pas à pas, l’escroc, qui connaît tout du clan Védrines, s’immisce dans leurs affaires. Bientôt, il les met en garde : leurs vies sont menacées par de dangereux réseaux de francs-maçons. Lui seul peut assurer leur protection. De la grand-mère aux petits-enfants, onze membres de la famille se claquemurent dans le château familial de Martel, à Montflanquin, en Lot-et Garonne, sous le contrôle de leur "protecteur" qui exploite les rivalités et les mésententes de la fratrie. Les autres sont exclus. Terrés dans leur château transformé en forteresse ultra-surveillée, les Védrines refusent tout contact avec le monde extérieur et tombent sous la coupe de Thierry Tilly qui s’empare de leur fortune. Les reclus vident leurs comptes et vendent tous leurs biens : bijoux, argenterie, meubles, maisons, appartements. 

Il faut savoir que Thierry Tilly avait une ressource qui est l'hypermnésie. Les anecdotes sur les uns, sur les autres, tout ce qu’a pu raconter Ghislaine de Védrines pendant un an ou deux, il l’a enregistré. Et c’était pour lui un matériau considérable pour tisser sa toile et ensuite se permettre de mettre sous suggestion psychologique, l’ensemble des dix membres restants. Maître Picotin, avocat d'une partie de la famille de Védrines.

Seul Jean Marchand (le mari de Ghislaine), qui n’a jamais cru aux fables du pseudo-espion, va se battre pour libérer les siens de l’emprise du gourou.

Jean Marchand (le mari de Ghislaine de Védrines), le 24 septembre 2012, au palais de justice de Bordeaux, pour l’ouverture du procès dit "des reclus de Monflanquin".
Jean Marchand (le mari de Ghislaine de Védrines), le 24 septembre 2012, au palais de justice de Bordeaux, pour l’ouverture du procès dit "des reclus de Monflanquin".
© AFP - AFP PHOTO / PIERRE ANDRIEU

Intervenants

Archive INA : "À voix nue, grands entretiens d'hier et d'aujourd'hui". Johanna Bedeau s’entretient avec Daniel Zagury, expert-psychiatre (France Culture, 21.02.2018)

5 min

Un documentaire de Mélanie Déchalotte, réalisé par François Teste. Archives INA, Véronique Jolivet. Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque de Radio France.

Affaires des "reclus de Monflanquin" à la Cour d'Appel : Charles-Henri et Christine de Védrines accompagnés de leur avocat Maître Daniel Picotin.
Affaires des "reclus de Monflanquin" à la Cour d'Appel : Charles-Henri et Christine de Védrines accompagnés de leur avocat Maître Daniel Picotin.
© Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST Drouinaud Emilie

Bibliographie

Il a beaucoup dit dans mon entourage qu’on faisait partie d’une élite, des familles qu’il fallait protéger et que lui faisait partie d’une confrérie qui aidait et protégeait les familles comme les nôtres, donc il était là pour nous sortir de là, parce qu’on avait beaucoup de menaces de certains membres de la famille et des francs-maçons. L’argent qu’il nous prenait était pour notre sécurité. Ghislaine de Védrines

**Archives INA : "**Famille de Monflanquin : manipulation mentale, secte ? Enquête". (19/20, le journal d'Aquitaine, France bleu, 20.12.2003) - "Interpellation du gourou de la famille de Monflanquin" : invité Daniel Picotin, avocat (19/20 Le journal d'Aquitaine, France bleu, 09.11.2009).

Pour aller plus loin

Archive INA : Le psychiatre Serge Hefez, au micro de Guillaume Erner, parle du fonctionnement sectaire et de l'emprise dans l’émission "Service public" (France Inter, 08.10.2014)

56 sec

À réécouter : Comment bien lutter contre les dérives sectaires ?

Demain, épisode 2 : Chute d'un manipulateur

Références

L'équipe

François Teste
Réalisation
Christine Bernard
Coordination
Mélanie Déchalotte
Production déléguée
Sylvia Favre
Collaboration