Gino Bartali, maillot jaune, lors du Tour de France 1938. - Agence de presse Meurisse / BNF
Gino Bartali, maillot jaune, lors du Tour de France 1938. - Agence de presse Meurisse / BNF
Gino Bartali, maillot jaune, lors du Tour de France 1938. - Agence de presse Meurisse / BNF
Publicité
Résumé

Au moment où Mussolini instaure les lois raciales fascistes de 1938, le cycliste Gino Bartali gagne son premier Tour de France.

En savoir plus

Mussolini en personne lui a demandé de participer à la grande compétition sportive afin d’asseoir la supériorité italienne, après la victoire de l'équipe nationale lors de la Coupe du monde de football qui se déroule également en France. Mais Bartali, s'il obtempère, ne fait pas le salut fasciste lors de sa victoire au Parc des princes, contrairement aux footballeurs qui arborent le maillot noir...  

Gino Bartali lors de la 10e étape du Tour de France 1938
Gino Bartali lors de la 10e étape du Tour de France 1938
- Agence de presse Meurisse / BNF

S'il ne peut s'opposer frontalement au Duce, Gino va mener dans le plus grand secret des actes de résistance dès 1943, alors que les rafles et les assassinats contre les Juifs s'intensifient suite à l'invasion allemande. Le campionissimo va acheminer à bicyclette de faux papiers, cachés dans le cadre de son engin, à ceux qui ont trouvé refuge dans des couvents, parfois à plus de 300 kilomètres de sa résidence Toscane...

Publicité
Bartali lors du Tour de France 1952
Bartali lors du Tour de France 1952
© AFP

Bartali, également dit « Gino-le-pieux » pour sa dévotion à Sainte-Thérèse de Lisieux, n'a jamais évoqué ses actes de son vivant. Une action qui lui aura permis de sauver près de 800 Juifs.

Avec Philippe Bordas, écrivain, Pierre Carrey, journaliste, Jean-Pierre Favéro, historien, Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport, et Alberto Toscano, journaliste.

Un documentaire de Stéphane Bonnefoi. Réalisé par Anne Perez-Franchini. Prise de son : Jean-André Gianecchini. Mixage : Eric Boisset. Documentation et recherche internet : Annelise Signoret. Avec la collaboration de Thibaut Téranian.

Bibliographie : 

Paolo Conte chante Bartali ...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Christine Bernard
Coordination
Stéphane Bonnefoi
Production déléguée
Anne Perez
Réalisation