Jean-Claude Grumberg - © Rebbeka Deubner
Jean-Claude Grumberg - © Rebbeka Deubner
Jean-Claude Grumberg - © Rebbeka Deubner
Publicité
Résumé

Nous recevons Jean-Claude Grumberg, à l'occasion de la parution de son conte, "La plus précieuse des marchandises" (ed. Seuil, coll. La librairie du XXIe siècle).

avec :

Jean-Claude Grumberg (Dramaturge, écrivain.).

En savoir plus

C’est un auteur de théâtre couvert de prix, un dramaturge contemporain qui pratique l’ironie avec un art virtuose de la mise à distance, un tragi-comique facétieux que n’effraient pas les blagues, surtout si celles-ci sont piquantes. Sa plume est vive et incisive. Son écriture ne s’épanche jamais dans le pathos et pourtant, dans ses pièces, le drame, souvent, circule dans les profondeurs.

Ça a été très difficile car le scrupule est là. Il ne faut ni trahir, ni ridiculiser, ni mentir. Le scrupule rend la chose difficile. Jean-Claude Grumberg

Publicité

On choisit le conte parce que raconter la vérité est impossible. Jean-Claude Grumberg

Voici qu’après une cinquantaine de textes écrits pour le théâtre plus quelques scénarios de cinéma pour François Truffaut ou Costa Gavras notamment, Jean-Claude Grumberg publie, aux éditions du Seuil, un conte. 

Ce conte qui s’intitule « La Plus précieuse des marchandises » mêle inextricablement les raisons d’espérer et celles de désespérer.

Je voulais raconter que dans toutes les situations inhumaines, l'humain vit encore, et que la moindre étincelle peut faire repartir quelque chose. La vie continuait, y compris dans les camps. Jean-Claude Grumberg

Pourquoi et comment Jean-Claude Grumberg, fils et petit-fils de déportés, a-t-il choisi cette  forme singulière pour faire son récit, à lui, de la déportation ? Et à qui veut-il s’adresser-t-il en procédant de la sorte ?

Le conte est le meilleur moyen de parler de ce qui est difficile à croire et à imaginer. Pour les fils de déportés, l'imagination est un grand danger. La précision historique aussi. Jean-Claude Grumberg

J'ai écrit un conte pour enfant mais qui est insupportable pour les enfants, donc il est à lire avec les parents ; je pense que tous les contes sont atroces. Le conte saisit l'Histoire sans en faire une histoire savante mais une histoire populaire. Jean-Claude Grumberg

Nous ouvrons avec lui, et à sa lettre C, comme Conte, notre encyclopédie vivante du théâtre.

A LIRE >>>

  • Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, ed. Seuil coll. La librairie du XXIe siècle, 2019
  • Chantal Meyer-Plantureux, Antisémitisme et homophobie, clichés en scène et à l’écran, XIXe–XXe siècles, CNRS éditions, 2019.