La démesure

"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème (Paris) jusqu'au 05 mai
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème (Paris) jusqu'au 05 mai
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème (Paris) jusqu'au 05 mai
"Hugo au bistrot" à la Scène Thélème (Paris) jusqu'au 05 mai
Publicité

Parmi les acteurs qui nous aident chaque semaine à disséquer le théâtre, il en est un bon vivant, qui n'a pas peur de déclamer les textes d'un sacré auteur, bon vivant lui aussi : Jacques Weber dit les mots de Victor Hugo, et c'est au bistrot. L'occasion de rencontrer Weber autour de la démesure...

Avec

Avec Jacques Weber, comédien. Il est à l’affiche de_Hugo au bistrot_, un seul en scène conçu à partir de textes de Victor Hugo, mis en scène par Christine Weber : du 18 avril au 05 mai à la Scène Thélème (Paris) et le 15 mai au Théâtre de Chartres (Chartres).

Lorsqu’un titan du théâtre rencontre un monstre sacré de la littérature, alors le mot de démesure s’impose à notre encyclopédie vivante du théâtre. En apprenant que Jacques Weber, le comédien, s’en allait proférer, à la Scène Thélème, un restaurant parisien étoilé pourvu d’une salle de spectacles, des textes de Victor Hugo l’écrivain, nous avons décidé d’inviter l’acteur à nos micros pour parler avec lui de la démesure : cette part excessive, hors norme, débordante, pulsionnelle, énergique, dont on se dit que si elle a construit Jacques Weber en tant qu’interprète, elle aurait pu sans doute, et tout autant, l’anéantir. Qu’est ce que la démesure et comment s’en fait on une complice ? Nous ouvrons aujourd’hui le chapitre démesuré d’un art qui parle fort et qui parle haut.

Publicité

Avec les voix (INA) de Gérard Depardieu chantant Barbara, de l’écrivain Annie Le Brun, de la comédienne Marie Bell...

L'équipe