La leçon des héroïnes tragiques

 costume pour le drame "Hippolyte" ou "Hippolyte porte couronne" d'Euripide (480-406 avant JC). Peinture de Leon Bakst (1866-1924). Aquarelle, encre et or sur papier, 28,5 x 21,5 cm, 1902. State Art Museum, Odessa (Ukraine).
 costume pour le drame "Hippolyte" ou "Hippolyte porte couronne" d'Euripide (480-406 avant JC). Peinture de Leon Bakst (1866-1924). Aquarelle, encre et or sur papier, 28,5 x 21,5 cm, 1902. State Art Museum, Odessa (Ukraine).  ©AFP - ©FineArtImage/Leemage
costume pour le drame "Hippolyte" ou "Hippolyte porte couronne" d'Euripide (480-406 avant JC). Peinture de Leon Bakst (1866-1924). Aquarelle, encre et or sur papier, 28,5 x 21,5 cm, 1902. State Art Museum, Odessa (Ukraine). ©AFP - ©FineArtImage/Leemage
costume pour le drame "Hippolyte" ou "Hippolyte porte couronne" d'Euripide (480-406 avant JC). Peinture de Leon Bakst (1866-1924). Aquarelle, encre et or sur papier, 28,5 x 21,5 cm, 1902. State Art Museum, Odessa (Ukraine). ©AFP - ©FineArtImage/Leemage
Publicité

De notre encyclopédie vivante du théâtre, art qui mérite parfois d'être débarrassé des malentendus dont il se fait comme d'autres l'héritier, ouvrons un chapitre fondateur : la tragédie. L'Antiquité gréco-romaine ferait l'objet depuis longtemps d'une lecture erronée. Florence Dupont nuance la leçon.

Avec
  • Florence Dupont latiniste et helléniste française. Professeure émérite de littérature latine à l'université Paris-Diderot,

Avec Florence Dupont, latiniste et helléniste, traductrice. Parmi ses nombreux ouvrages, elle est l’auteure de L’Antiquité, territoire des écarts (Albin Michel, 2013) ; elle a par ailleurs traduit Antigone (L’Arche, 2007) et Médée (Belin, 2000). Sa connaissance du théâtre antique, qu’elle étudie en anthropologue, nous éclaire sur un aspect bien particulier de la tragédie grecque et latine, socle d’un malentendu tragique sur lequel se seraient bâtis tous les arts occidentaux, et en premier lieu le théâtre... A partir de figures féminines emblématiques de ces textes gréco-latins, elle nous explique en quoi la tragédie n’est pas ce que l’on croit depuis des siècles. Anticonformiste, Florence Dupont bouscule notre lecture, dérivée de la modernité occidentale, selon laquelle toutes les cultures humaines découleraient de la source grecque. Faisons avec elle un pas de côté : défaisons traditions et filiations, pour toucher au cœur de ce que ces héros tragiques, notamment les femmes, nous racontent finalement du spectacle antique, de sa fonction dans la Cité ?

Avec les voix de Jacqueline de Romilly, Ariane  Mnouchkine, Jean-Pierre Vernant...

Publicité

L'équipe