La souplesse d'un acteur

Laurent Stocker
Laurent Stocker - Stéphane Lavoué, coll. Comédie-Française
Laurent Stocker - Stéphane Lavoué, coll. Comédie-Française
Laurent Stocker - Stéphane Lavoué, coll. Comédie-Française
Publicité

Il a en lui quelque chose d’une enfance qui n’abdiquerait pas, un sourire, une lueur claire dans l’œil, le cheveu légèrement en pagaille. Pourtant rien n’est flou chez lui, ni le regard, tranchant, précis, ni la prise de parole, effilée comme une lame d’acier, toujours nette.

Avec

Laurent Stocker, 511ème sociétaire de la Comédie Française, est un acteur aussi vif qu’un écureuil. Sa palette de jeu va du nord au sud et de l’est en ouest : il est comique comme Louis de Funès, plus inquiétant qu’un serial-killer. Il est pile électrique et calme olympien. Il est l’une des pièces maîtresse de la maison de Molière où on va voir les spectacles, parce qu’il en est. Le dernier en date, c’est Britannicus, de Racine, mis en scène par Stéphane Braunschweig salle Richelieu. L’occasion pour nous d’approcher de plus près ce blond comédien qui endosse le costume de Néron.

"Britannicus" à la comédie Française jusqu'au 23 Juillet 2016.

Publicité
Britannicus
Britannicus
- Brigitte Enguérand, coll. Comédie-Française

Britannicus nous dit à quel point le psychologique influe sur le politique et combien l’un et l’autre sont malheureusement et intimement liés. De ce point de vue-là, rien n’a changé. ÉRIC RUF

affiche
affiche
- comédie française

L'équipe