Tchekhov intime

Isaac Levitan, "Vladimirka", 1892 (steppe russe)
Isaac Levitan, "Vladimirka", 1892 (steppe russe) - CC Wikipédia
Isaac Levitan, "Vladimirka", 1892 (steppe russe) - CC Wikipédia
Isaac Levitan, "Vladimirka", 1892 (steppe russe) - CC Wikipédia
Publicité

"La Mouette", "La Cerisaie", "Les Trois Sœurs"... On ne compte plus les pièces d'Anton Tchekhov objets, chaque saison, de mises en scène plus ou moins librement inspirées. Toutes témoignent d'une constante : Tchekhov inspire. Et lui, quelles étaient ses aspirations ? Portrait en clair-obscur.

Avec
  • Annie Anargyros

Avec Annie Anargyros, psychanalyste. Elle est l’auteure du livre Une psychanalyste lit Tchekhov (L’Harmattan, 2010), ouvrage qui nous donne l'occasion de revenir, avec elle, sur cet immense auteur russe dont la seconde profession était la médecine. Fascinée par la complexité et les paradoxes du dramaturge, Annie Anargyros met en rapport sa vie et son œuvre, non pour expliquer ses textes, mais pour repérer les correspondances secrètes entre les expériences réelles et les thèmes qui traversent les écrits.

La relation, étroite,  témoigne de racines solidement implantées dans l'inconscient de Tchekhov. C’est ce dont nous discutons avec elle, pour nous faire l'écho, via le divan de la radio, des multiples mises en scène des textes de Tchekhov.

Publicité

Tchekhov, indémodable ? Sans céder à l'écueil de la psychologisation, penchons-nous sur une psyché qui renvoie à bien plus large que lui.

Avec notamment les voix de son biographe Henri Troyat, de son traducteur André Markowicz, du dramaturge Jean-Pierre Sarrazac... 

L'équipe