Shéhérazade, Jean-Bernard Marlin
Shéhérazade, Jean-Bernard Marlin
Shéhérazade, Jean-Bernard Marlin
Shéhérazade, Jean-Bernard Marlin
Publicité

Jean-Bernard Marlin signe un sublime premier long-métrage "Shéhérazade", histoire d'amour entre deux adolescents des quartiers Nord de Marseille. Il a tourné avec des acteurs amateurs dont Dylan Robert. En LIVE, le chanteur et oudiste tunisien Dhafer Youssef sort un nouvel album "Sounds of mirrors".

Avec
  • Dylan Robert Acteur
  • Yohanne Lamoulère Photographe
  • Jean-Bernard Marlin Réalisateur, scénariste
  • Dhafer Youssef Chanteur

Il est 23h et il y a des sentiments. C’est pourtant ce qu’on n’avouera jamais. Pourtant on passe son temps à dire le contraire. A montrer qu’on n’est pas si faible que ça, pas si atteint, pas touché par la flèche. La peau est dure. C’est l’illusion qui permet d’affronter la succession des jours en étant rassuré. On ne craint rien. Septembre et les temps mauvais peuvent arriver. Zac a 17 ans, il sort de prison, pourtant sa mère n’est pas venu le chercher. Il rencontre Shéhérazade dans la rue, elle, pour s’en sortir, a décidé de se prostituer – la première fois qu’ils se retrouvent seuls, Zac lui dit : Ya pas de sentiments là. Pour justifier de la tendresse sans attachement. Pour aucun risque. 

"Il fallait que tout soit vrai"

C’est le premier long-métrage de Jean-Bernard Marlin, il s’appelle Shéhérazade et il met en scène des adolescents à qui on semble avoir dit : Y a pas d’enfance là. L’enfance ils n’y ont pas eu droit, les sentiments non plus, et à part une veilleuse et un pouce à la bouche, il ne reste plus rien de la naïveté d’avant. On se sauve en racontant des histoires. En la racontant à l’envers. Jean Bernard Marlin voulait que tout soit vrai, donc les comédiens le sont pour la première fois, donc la prison, le foyer, ils connaissent, donc pour eux les risques sont réels, l’émotion, les mots, les gestes leur ressemblent. Zac avoue à Shéhérazade : Je t’attrape, je te cavale derrière jusqu’à la mort. Parce qu’il est amoureux et qu’il y a les sentiments, et que l’avouer, ça voudra dire quitter les siens. Les mots encore jamais prononcés, sont meurtriers. On ne parle pas de bons sentiments, les vrais sentiments sont mauvais, ils tuent autant qu’ils aiment. On commence l’année avec un nom des 1001 nuits pour ouvrir la nôtre, on était habitués au lundi soir, pour la 8è saison, nouveau jour, notre émission sera le samedi. Nous sommes un 1er septembre, un jour qui clôt l’été, qui annonce l’année, il faudrait s’armer, mais on gardera en tête, on le sait, on l’avouera chaque soirée : il y a les sentiments.

Publicité

Jean-Bernard Marlin, réalisateur du film Shéhérazade, son premier long-métrage qui sort en salles le 5 septembre. 

Dylan Robert, comédien pour la première fois, il interprète le rôle principal de Zachary, aux côtés de Kenza Fortas. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

LIVE, en studio, il chante dans le noir : Dhafer Youssef, vocaliste et maître du Oud tunisien. Le nouvel album s'appelle Sounds of Mirrors. Il sera en concert le 2 septembre à Jazz à la Villette à Paris. 

Au téléphone depuis Marseille : la photographe Yohanne Lamoulère, pour évoquer sa série sur l'amour : Gyptis et Protis

L'équipe

Aurélie Charon
Aurélie Charon
Aurélie Charon
Production
Inès Dupeyron
Collaboration
Delphine Lemer
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation