Chocolat, Claire Denis
Chocolat, Claire Denis
Chocolat, Claire Denis
Publicité
Résumé

Claire Denis a grandi jusqu'à ses 12 ans en Afrique, notamment au Cameroun où elle tournera son premier film en 1988 : Chocolat. Au lieu d'en parler des heures, elle l'a fait : faire de la place pour les corps noirs au cinéma. Elle prépare son nouveau film qui se passera dans l'espace : High life.

avec :

Claire Denis (réalisatrice).

En savoir plus

Il est 23h et nous ne sommes pas des plantes. On n’a pas de racines dans le sol, on devrait en profiter au lieu de s’en inventer ou de creuser pour vérifier. On a un corps qui peut : se planter là où ca n’était pas prévu. On a le pouvoir d’imaginer ça. On a une vie nomade et intérieure : on se raconte des histoires contre la mort comme dit Wim Wenders. L’espace on l’habite et on le fait défiler. En la quittant, l’Afrique elle ne l’a pas perdue, elle l’a gagnée. Ca existait. Claire Denis a grandi avec l’idée qu’il ne fallait pas être QUE ça, mais un peu plus que soi-même, qu’il fallait parler plusieurs langues, tout goûter tout connaître, que le voyage c’était bien. Et finalement le cinéma l’a accueillie sans lui demander des papiers. Sans lui demander de dégainer une identité. Sans devoir délivrer le message dès qu’on nous le demande : comme s’il fallait un mot de passe pour la vie avec des latitudes, des longitudes, un point précis. Au lieu d’en parler des heures, Claire Denis l’a fait : de la place pour tous les corps et notamment les corps noirs au cinéma. Ils ont été là. Depuis le premier film. C’était Chocolat en 1988 c’était à Cannes et c’était tourné au Cameroun où elle a en partie vécu enfant. Les noirs ne sont pas plus beaux que les blancs dit-elle, mais il y a du retard à rattraper. Il y a un regard à rattraper. Claire Denis rattrape, tout ce que nous on perd parfois. Elle filme cette légère lévitation qui fait que nous sommes en mouvement. Elle filme les corps et le dialogue est « un bruit en plus » comme dans les films d’Ozu. Et tout ça, sans compassion, il n’y a pas de main tendue, il a un regard présent. Quand on dit le mot Afrique, on voit déjà la forme du continent. L’Afrique créé tout de suite des clichés. Claire Denis s’est occupée de cette question qui devrait être celle de nos vies : le mystère de l’existence de l’autre. Qu’elle filme le Cameroun ou la banlieue parisienne ou Marseille, elle filme des êtres qui habitent l’espace bien plus fort qu’avec des racines, avec leur présence. Elle fait des films organiques et majestueux, elle filme poétiquement sans poésie. Son dernier film se passera dans l’espace, il s’appellera High life. La vie est haute avec Claire Denis. A distance de la terre, pour ne pas la réduire. Nous ne sommes pas des plantes. Nos racines sont là mais un peu au dessus du sol, Claire Denis l’a compris, elle ne creuse pas elle élève les corps, et elle en profite pour raconter des histoires contre la mort et l’immobilisme.

Claire Denis  Alcatraz Films Wild Bunch
Claire Denis Alcatraz Films Wild Bunch
- Camille de Chenay

Claire Denis, cinéaste. Elle a grandi en Afrique, son père était administrateur des colonies. Son premier film Chocolat en 1988 retraçait des souvenirs de son enfance au Cameroun. Vingt ans plus tard elle retournait en Afrique avec un film co-écrit avec Marie NDiaye : White Material, avec Isabelle Huppert. Dans 35 Rhums, qui a marqué Alice Diop, c'est l'histoire de Lionel joué par l'acteur Alex Descas, conducteur de RER, qui vit avec sa fille, deux êtres qui vont devoir se séparer même s'ils ne le souhaitent pas.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Alice Diop, cinéaste. Claire Denis a voulu la rencontrer. Elle a réalisé La Mort de Danton, Vers la tendresse, La Permanence. Elle prépare une adaptation de Les Passagers du Roissy Express de François Maspero le long de la ligne du RER B. On peut voir certains de ses films sur la plateforme de documentaire de création : TENK.

Au téléphone depuis Grenoble l’astrophysicien Aurélien Barrau, spécialiste de la matière noire. Il a participé à l'écriture du prochain film de Claire Denis : High Life, qui se passe dans l'espace.

LIVE : BATUK, ils seront en concert le 13 octobre à Paris pour le Festival MAMA.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Claire Denis et Alice Diop
Claire Denis et Alice Diop
L'anniversaire d'Alice Diop
L'anniversaire d'Alice Diop
Références

L'équipe

Aurélie Charon
Aurélie Charon
Aurélie Charon
Production
Delphine Lemer
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration