Alexandre Soljenitsyne en 1974.
Alexandre Soljenitsyne en 1974.
Alexandre Soljenitsyne en 1974. - 	Verhoeff, Bert / Anefo
Alexandre Soljenitsyne en 1974. - Verhoeff, Bert / Anefo
Alexandre Soljenitsyne en 1974. - Verhoeff, Bert / Anefo
Publicité
Résumé

Comme l’a déclaré un jour Bernard Pivot, au cours de l’une des émissions qu’il a consacrées régulièrement à Soljenitsyne, il y a eu le monde avant Soljenitsyne et le monde après lui...

avec :

Nikita Struve (directeur des éditions YMCA press.), Georges Nivat (Universitaire, historien des idées, slavisant. Professeur honoraire à l'université de Genève et traducteur d’Alexandre Soljenitsyne.), Gilbert Amy (Compositeur, chef d’orchestre et pédagogue (Paris, 29 août 1936 -)), Michel Crépu (Ecrivain, essayiste, rédacteur en chef de la NRF.), Caroline Bérenger (maître de conférence au département de russe de l'université de Caen.).

En savoir plus

Par Laetitia Le Guay, réalisée par Jean-Claude Loiseau. Textes lus par Nicolas Struve. Extraits du film Dialogues avec Soljenitsyne d’Alexandre Sokourov. Archives : extraits du Bouillon de Culture de Bernard Pivot consacré à Soljenitsyne en 1998. Documentation INA Hervé Evanno. Rediffusion de l'émission du 17.09.2011. Avec la collaboration de Ghislaine David et d'Annelise Signoret.

Entre les deux, en 1973, la parution de L’Archipel du goulag avait vaincu l’indifférence occidentale par l’ampleur de son témoignage sur les camps soviétiques.

Publicité

Un homme, rescapé de la guerre et du goulag, par son courage et la force de sa plume, avait ébranlé un système.

Prix Nobel de littérature en 1970, célèbre pour Une journée d’Ivan Denissovitch, La Maison de Matriona ou Le Pavillon des cancéreux, Soljenitsyne est expulsé d’URSS en 1974 à la suite de la parution clandestine de L’Archipel du goulag à l’étranger.

Il passera vingt ans en exil. S’isolant dans le Vermont, dans une maison au milieu des arbres, il consacre toute cette période à sa Roue rouge, cycle romanesque sur la Révolution russe de plusieurs milliers de pages.

Rentré en Russie en 1994, l’écrivain prend position dans le débat public. Celui qui avait été acclamé comme un prophète est alors accusé d’être dogmatique, antisémite et réactionnaire.

Cette émission revient sur le parcours très exceptionnel de l’écrivain. Un parcours fait de ténacité et de passion de l’écriture. Son œuvre, immense, est une interrogation et une méditation sur le destin de la Russie.

Liens :

Biographie proposée par l’encyclopédie québécoise Agora.

La littérature comme transcendance ; entretien en russe (sous-titré en français) entre Alexandre Soljenitsyne et le cinéaste Alexandre Sokourov, filmé à Saint-Petersbourg en 1998.

Le site de l’Uqac offre en ligne la biographie de Soljenitsyne par Georges Nivat (parue en 1980)...

...ainsi que Le cri, le discours du prix Nobel (1970).

Sur les archives du web, on peut trouver l’émission Un siècle d’écrivains consacrée à Soljenitsyne.

L'impact d'Alexandre Soljénitsyne, un dossier des Archives de la Radio Télé Suisse Romande.

L'archipel du Goulag, l'incroyable épopée du livre monument de Soljenitsyne par Laurence Houot, journaliste à Culturebox.

Références

L'équipe

Claire Poinsignon
Collaboration