France Culture
France Culture
Publicité

par** Matthieu Garrigou-Lagrange**

réalisation : Isabelle Yhuel

Publicité
Benjamin Britten
Benjamin Britten
- Hans Wild

Non, sa musique n’était pas une quête du paradis perdu ! En tous les cas, Britten n’aimait pas qu’on le dise. Et pourtant ! A écouter ces chœurs d’une grande clarté, ces mélodies cristallines, l’économie des moyens utilisés, on se dit que c’est bien cette pureté évanouie de l’enfance que Britten nous propose d’écouter. Les personnages de ses opéras ne disent d’ailleurs pas autre chose : Ils sont des enfants grandis, incompris d’une société moutonnière et cruelle.

Britten était un homme profondément blessé qui a voulu être aimé pour sa musique. Il a vécu à travers elle, et créé des œuvres qui ont redonné leurs lettres de noblesse à la musique anglaise. Le succès de ses pièces de part le monde n’a sans doute pas suffit à le soigner totalement d’un profond désarroi, mais il nous laisse un grand renouvellement des figures musicales classiques. Il est aussi celui qui a dépoussiéré l’opéra, à une époque où celui-ci était devenu compassé.

Avec :

-Jeffrey Tate , chef d’orchestre

- Gilles Couderc , maître de conférences en littérature anglaise à l’université de Caen, auteur d’une thèse sur Benjamin Britten

-Maéna Py, docteur en littérature comparée à l’université François Rabelais de Tours

-Xavier de Gaulle , enseignant en littérature, auteur d’un essai sur Britten aux éditions Actes Sud (Benjamin Britten, l’impossible quiétude)

- Mathias Lehn , musicologue