France Culture
France Culture
Publicité

par Fabrice Midal et Céline Ters

Vampyr de Carl Dreyer
Vampyr de Carl Dreyer

Vampyr de Carl Dreyer ©Les Grands films Classiques-Paris

Publicité

Après une carrière importante dans le cinéma muet, le cinéaste Danois, Carl Theodor Dreyer arrive à Paris, tourner* La Passion de Jeanne d'Arc* . Ce film majeur de l’histoire du cinéma connu le triste sort de voir son négatif détruit dans un incendie. Ce n'est qu'en 1981 que l'on retrouva dans un asile psychiatrique d'Oslo un double oublié du premier négatif, non censuré. On pu alors reconstituer le film et les intertitres. Le film connu, à ce moment, un grand succès.

Le film suivant de 1934, Vampyr a lui aussi une très singulière histoire. Faute de financement, le personnage principal, le Baron Nicolas de Gunzburg devint le mécène d’un des films les plus étranges et fascinant de l’histoire du cinéma.Dreyer a expliqué avoir voulu prendre le contre pied de Jeanne d’Arc. Là où La Passion est un film muet centré sur des paroles, Vampyr est un film parlant presque muet, là où La Passion est un film presqu’entièrement tourné en intérieur, Vampyr fut tourné en extérieur, là où La Passion est un film de fort contraste et d’une grande netteté, Vampyr joue sur un flou constant…« Avec Vampyr, écrivit Dreyer, je voulais créer sur l’écran un rêve éveillé et montrer que l’effroyable ne se trouve pas dans les choses autour de nous mais dans notre propre subconscient. Si un événement quelconque a provoqué en nous un état de surexistation il n’y a plus aucune limite aux inventions de notre imagination ni aux interprétations insolites que nous conférons aux choses réelles qui nous entourent ».

En 1955, Dreyer tourne Ordet , nouveau chef d’œuvre qui s’achève sur la plus étonnante scène de miracle de l’histoire du cinéma.

Pourquoi Carl Theodor Dreyer est l’un des plus grands génies de l’histoire du cinéma ? Pourquoi chacun de ses films est une autre écriture, une autre entente du cinéma ?

Avec

Charles Tesson , auteurs de nombreux travaux sur Dreyer dont la préface à ses Réflexions sur mon métier , Cahiers du cinéma

Jean Douchet , critique et historien du cinéma

Jean-Marie Touratier , auteur de *Etre humain I, * *Carl Th. Dreyer, Ingmar Bergman, * Galilée

Pascale Raynaud , responsable de la programmation cinéma au Louvre

Le film Vampyr sera exceptionnellement projeté à l’auditorium du Louvre le Lundi 28 Février à 20H30 dans le cadre de l’exposition Revenants, images, figures et récits du retour des morts

Sélection de sites établie par la bibliothèque centrale de Radio France

www.bifi.fr

http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=11323

http://www.espritsnomades.com/sitecinema/dreyer/dreyer.html

http://www.ina.fr/video/CAF97061917/mort-de-carl-dreyer.fr.html

http://www.ina.fr/audio/PHD99200778/cinema.fr.htm

http://english.carlthdreyer.dk/

http://english.carlthdreyer.dk/Gallery/Filmandsoundclips.aspx?type={54951AFC-EEB8-40A1-9385-C91DE08341D6}

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration