Publicité
En savoir plus

par **Ségolène Dargnies **

Réalisation : Lionel Quantin.

Publicité

Rediffusion du 13/07/2013

Vingt-cinq ans après sa mort, on continue à associer Copi à sa "dame assise" qui fit sa renommée comme dessinateur au Nouvel Observateur à partir du milieu des années 60.
Cet Argentin de naissance avait fui la dictature péroniste et fait de Paris sa ville d’adoption. Attiré dès le plus jeune âge par l’écriture mais vivant d’abord du dessin, il s’entoura d’amis fidèles comme Jorge Lavelli ou Jérôme Savary pour proposer un théâtre inclassable, déjanté, comique jusque dans ses aspects les plus sombres et profonds comme dans sa dernière pièce, Une Visite Inopportune , où l’écrivain narre les derniers jours d’un jeune malade du Sida, alors qu’il était lui-même atteint par la maladie qui finit par l’emporter en décembre 1987.

Si son œuvre protéiforme, faite de récits, de dessins et de nombreuses pièces de théâtre, fut à son époque perçue comme subversive, provocante, dérangeante, elle a acquis avec le temps une autre dimension: par-delà la question de la représentation de l’homosexualité ou des tragédies de l’Histoire du XXe siècle, thèmes que l’écrivain explore de façon loufoque et facétieuse, elle est une invitation à regarder l'étrangeté qui gît en chacun de nous.

Copi, dans le parcours de sa vie comme dans son œuvre, continue à nous appeler à laisser éclore de grandes bulles de liberté dans notre société et dans nos vies.

Avec :

Marilu Marini , comédienne

Jorge Lavelli , metteur en scène

Federico Botana , professeur d’histoire de l’art, frère de Copi

Isabelle Barberis , maître de conférences en théâtre à l’université de Paris 7

Jean-Michel Rabeux , metteur en scène

Delfeil de Ton et Serge Lafaurie , journalistes au Nouvel Observateur

Lionel Soukaz , réalisateur

Thibaud Croisy , metteur en scène