Edvard Munch en anvier 1943 dans son atelier ©Getty - Hulton Archive
Edvard Munch en anvier 1943 dans son atelier ©Getty - Hulton Archive
Edvard Munch en anvier 1943 dans son atelier ©Getty - Hulton Archive
Publicité
Résumé

Si Le Cri est l'un des tableaux les plus célèbres au monde, l'ensemble de l'œuvre d'Edvard Munch reste méconnu. Dépassant les préoccupations des courants impressionniste et naturaliste, l'artiste norvégien explore les sentiments humains les plus profonds et son angoisse face aux épreuves de la vie.

En savoir plus

"L'angoisse de la vie me poursuit depuis ma naissance. Mon art a été comme une suite d'appels désespérés émis par l'opérateur de radio d'un navire en perdition." Marqué par les morts qui ont scandé son enfance, "poursuivi par ses anges noirs - maladie, folie et mort", Edvard Munch conçoit son œuvre comme une autobiographie.

Une œuvre audacieuse et intense

Par ses multiples autoportraits interrogatifs, examens de la conscience de soi, il scrute de façon clinique son propre visage. D'emblée son art fait scandale auprès de ses contemporains. "Ebauches que ces tableaux malhabiles, bâclés", ricanent-ils devant ces toiles griffées, scarifiées, soumises aux agressions de la nature dans ses "ateliers de neige" à ciel ouvert. Couleurs décalées, images altérées par le souci d'aller au-delà de la représentation pour suggérer des émotions fondamentales et les transmettre avec intensité aux spectateurs. Car sa peinture était son propre corps et sa façon de s'intégrer dans son époque et dans sa vie.

Publicité

L'art de Munch, une expérimentation incessante

On a longtemps voulu voir en lui un artiste du XIXème siècle mais l'art de Munch s'accorde aussi avec notre modernité. Car ce peintre passionnel, solitaire, frôlant en permanence l'abîme était aussi un homme qui faisait partie de la Bohème de Christiana, voyageait en Europe et était attentif aux débats esthétiques de son temps et à l'émergence des nouvelles techniques de représentation. La photographie, le cinéma, le théâtre intimiste de Strindberg et de Reinhardt ont influencé sa vision de l'espace, de la perspective et du mouvement comme on peut le voir dans la construction de ses toiles. Par les reprises de ses tableaux, de variations en variations, l'art de Munch a été une expérimentation incessante. A sa mort en 1944, Munch léguait à la ville d'Oslo plus d'un millier de toiles dont il n'était pas parvenu à se détacher, tant elles faisaient corps avec sa propre vie.

  • par Françoise Estèbe
  • réalisation : Jean-Claude Loiseau
  • avec : Olivier Cena , critique à Télérama- Clément Cheroux , commissaire de l'Exposition "Munch l'œil moderne" au Centre Beaubourg- Dominique Dussidour , auteure de "Si c'est l'enfer qu'il voit" éditions Gallimard- Xavier Girard , historien d'art- Angela Lampe , commissaire de l'Exposition "Munch l'œil moderne" au Centre Beaubourg- Bruno Mathon , peintre et critique d'art

Galerie Munch Site de la Galleri Munch Ltd. située au lieu de naissance de l'artiste et spécialisée dans l'exposition et la vente de ses ouvrages graphiques. Sélection de gravures accessible en ligne.

Musée d'Orsay - Exposition "Edvard Munch. Un poème de vie, d'amour et de mort" du 20 septembre 2022 au 22 janvier 2023. Présentation de l'exposition et entretien avec les commissaires.