Ernst Jünger en 1978. Getty
Ernst Jünger en 1978. Getty
Ernst Jünger en 1978. Getty ©Getty - Ulf Anderson
Ernst Jünger en 1978. Getty ©Getty - Ulf Anderson
Ernst Jünger en 1978. Getty ©Getty - Ulf Anderson
Publicité
Résumé

Témoin exceptionnel du XXe siècle, mort à cent deux ans, Ernst Jünger a vécu en Allemagne sous quatre régimes politiques et participé à deux conflits mondiaux. Passionnément controversé, il ne saurait laisser personne indifférent. Qui était donc Ernst Jünger ? Il se définissait comme anarque.

avec :

Georges-Arthur Goldschmidt (Professeur d'allemand, écrivain, essayiste et traducteur.), Julien Hervier (Professeur de littérature comparée, traducteur de Nietzsche, il a publié des Entretiens avec Ernst Jünger (Gallimard, 1986) et, en Allemagne, un livre de souvenirs et de correspondance avec lui ; devenu depuis près de trente ans son principal), François Sureau (écrivain, poète, membre de l’académie française), Gilbert Merlio (professeur émérite Paris-Sorbonne/ Paris IV. Germaniste), Danièle Beltran-Vidal (ancien professeur de littérature à l’université Louis Lumière, Lyon 2).

En savoir plus

Ernst Jünger semblait indestructible. Blessé sept fois, combattant en première ligne dans les tranchées allemandes durant quatre longues années, il a survécu à la plupart de ses contemporains, en vivant jusqu’à l’âge de 103 ans. Jusqu’à la fin de sa vie, il demeurera un personnage très controversé en Allemagne, où on lui reproche son idéologie d’extrême droite.

Car il fut proche du parti Nazi jusqu’en 1933, date de l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Insaisissable, il refuse les avances de Goebbles qui veut en faire un député NSDAP. Dans le même temps, il rédige Le Travailleur, un livre aux idées anti-démocratiques. Durant la guerre, il sera au courant du complot contre le Führer sans jamais dénoncer personne. Qui était donc Ernst Jünger ? Il se définissait comme anarque, c’est-à-dire en retrait. En exil intérieur.

Publicité

par Matthieu Garrigou-Lagrange

Réalisation : Lionel Quantin

Les sites sont sélectionnés par Annelise Signoret, de la Documentation de Radio France.