Geneviève Anthonioz De Gaulle, présidente d'ADT Quart Monde.  ©Getty - Herve BRUHAT/Gamma-Rapho
Geneviève Anthonioz De Gaulle, présidente d'ADT Quart Monde. ©Getty - Herve BRUHAT/Gamma-Rapho
Geneviève Anthonioz De Gaulle, présidente d'ADT Quart Monde. ©Getty - Herve BRUHAT/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

Ce documentaire revient sur la nature et les origines de sa grandeur : le refus de l’inacceptable (idéologie nazie ou grande pauvreté), la volonté d’engager toutes ses forces dans la défense de la dignité de tous les êtres humains, et à la source de ces engagement, une irréductible espérance.

En savoir plus

Faire le portrait de Geneviève de Gaulle Anthonioz à la radio, c’est d’abord faire entendre sa voix, une voix qui à elle seule résume le personnage : discrète, fragile, presque abîmée, sans un mot plus haut que l’autre, mais qui révèle une force, une volonté et une espérance inaltérables. C’est donc à partir d’archives sonores, d’elle mais aussi d’André Malraux ou du Père Wresinski qu’est construit ce documentaire.

29 min

A cette voix de Geneviève de Gaulle Anthonioz se mêlent celles de ses proches :

Publicité
  • Celle d’Anise Postel-Vinay , comme elle résistante puis déportée à Ravensbrück où se forgea une amitié éternelle, - Celle de Paul Bouchet , qui lui succéda à la tête d’ATD Quart Monde après avoir été longtemps vice-président à ses côtés,- Celle de Mauricette Simon , militante d’ATD Quart Monde qui porta avec Geneviève la parole des exclus à l’Assemblée nationale et à l’Elysée,- Celle de Philippe Anthonioz , fils de Genviève et Bernard Anthonioz, qui apporte un éclairage intime sur ses parents, unis dans leur amour de l’art et dans tous leurs engagements,- Celle de Frédérique Neau-Dufour , historienne, biographe de Geneviève de Gaulle Anthonioz.