Goliarda Sapienza - Editions Le Tripode
Goliarda Sapienza - Editions Le Tripode
Goliarda Sapienza - Editions Le Tripode
Publicité
Résumé

Née dans une Italie fasciste, prise dans l‘ébullition des années soixante-dix puis des années de plomb, tour à tour résistante, comédienne, internée, romancière, prisonnière, Goliarda Sapienza a fait de sa vie une ode à la liberté et à l’écriture. Elle est morte avant de voir son œuvre reconnue.

avec :

Nathalie Castagné (Romancière et poète, traductrice de l’œuvre de Goliarda Sapienza), Frédéric Martin (Attaché de production), Angelo Pellegrino (écrivain, comédien, dernier compagnon de Goliarda Sapienza.), Florence Lorrain (libraire à "L'Art de la joie".).

En savoir plus

Goliarda Sapienza est née en 1924 dans une famille nombreuse recomposée. Fille de militants antifascistes absorbés par leur combat politique, elle grandit libre dans le désordre et les troubles de l’avant guerre. A 16 ans elle reçoit une bourse pour suivre les cours de L’Académie d’Art Dramatique de Rome mais l’occupation allemande la pousse à entrer en résistance. 

A la libération Goliarda Sapienza va se consacrer à nouveau au théâtre et au cinéma. Comédienne et professeur de théâtre reconnue, compagne du cinéaste Franscesco Maselli, amie de Luchino Visconti, elle va finalement renoncer à ses premières passions pour épouser l’écriture. Suite à un séjour de plusieurs mois en hôpital psychiatrique, puis à une psychanalyse, elle entreprend un premier cycle de textes autobiographiques intitulé L’autobiographie des contradictions

Publicité

Se vouant totalement à l’écriture, Goliarda donne naissance à Modesta. L’héroïne de L’Art de la joie - autodidacte, libre penseuse, amoureuse passionnée et sensuelle -  va prendre forme au creux d’une vie frugale. Le tumulte du monde, l’enfance et la vie de Goliarda mais aussi son insoumission se couchent sur des pages et des pages et prendra fin dix ans plus tard en 1976. Monument littéraire, fulgurance conçue dans la solitude, L’Art de la joie ne trouvera pas d’éditeur ; l’héroïne-double de Goliarda Sapienza est trop libre et transgressive pour l’Italie conservatrice des années quatre vingt. 

A la suite d’un vol de bijoux elle est arrêtée et condamnée à de l’emprisonnement. Paradoxalement c’est dans cette expérience carcérale (qu’elle a elle-même provoquée) qu’elle va puiser force et consolation. Subversive jusqu’au bout, ce sont les prostituées, les droguées, ou une jeune révolutionnaire qu’elle aimera passionnément, qui vont lui inspirer ses derniers récits-testaments.

Elle meurt quasiment méconnue en 1996. Il faudra attendre la traduction de L’Art de la joie en France par les éditions Viviane Hamy en 2005 pour que son pays reconnaisse la puissance créatrice de Goliarda Sapienza, la Madone indocile.

Une émission de Julie Navarre, réalisée par Jean-Philippe Navarre. Prise de son : Alexandre Dang. Mixage : Alain Joubert. Traduction : Nathalie Castagné. Documentation Ina : Linda Simhon. Lectures : Julie Navarre. Liens internet : Annelise Signoret.

En savoir plus : Enfance
24 min

Bibliographie 

de Goliarda Sapienza :

  • Le fil d’une vie (Viviane Hamy)
  • L’Art de la joie (Le Tripode)
  • L’Université de Rebibbia (Le Tripode)
  • L’Incertitude du doute (Le Tripode)
  • Moi, Jean Gabin (Le Tripode)
  • Rendez-vous à Positano (Le Tripode)

d'Angelo Pellegrino :

  • Goliarda Sapienza, telle que je l’ai connue (Le Tripode) 

Liens

À réécouter : Le désir
25 min

"L’Art de la joie de Goliarda Sapienza : la traduction comme moteur de reconnaissance mondiale" : dossier de Valentina Tuveri paru sur le site du master professionnel de l’Université Aix-Marseille Monde du Livre le 30 août 2016.

Lumière sur Goliarda Sapienza proposée par le site littéraire "Un dernier livre avant la fin du monde".

Article d’Alison Carton-Vincent à propos des Certitudes du doute, dernier volet du cycle autobiographique de l'auteur. In Cahiers d’études romanes n°22, 2010.

Portrait de Goliarda Sapienza à lire sur le site de la Bibliothèque italienne, observatoire de la littérature italienne contemporaine.

Interview de Goliarda Sapienza à la tv italienne : elle évoque avec Enzo Biagi son parcours d’actrice et d’écrivain (en italien).

Court extrait du film de Francesco Maselli : Lettera aperta a un giornale della sera (1970), avec Goliarda Sapienza, actrice.