Grigori Raspoutine (1869-1916), un moujik à Petrograd

Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Grigori Efimovitch Raspoutine vers 1916 - Auteur inconnu - Domaine public
Publicité

Qui est réellement Raspoutine ? Une brute épaisse éprise de sexe et d'alcool rusée en diable, ou bien un paysan à la foi singulière, doué de bon sens et d'un don de guérisseur ? Ou peut-être un peu de tout cela...

Avec

Par Stéphane Bonnefoi. Réalisation : Rafik Zenine. Lectures : Anton Yakolev. Archives Ina : Clary Monaque. Mixage : Alain Joubert. Bibliothèque Radio France : Annelise Signoret.

Au lendemain de sa mort, ses détracteurs - dont son assassin Félix Ioussoupov, renforcés par le pouvoir troublant du cinéma et de la littérature, ont façonné un mythe plutôt repoussant... Un siècle après sa disparition, renouons avec la trajectoire de Grigori Efimovitch Raspoutine.

Publicité

Le moujik serait né en janvier 1869 en Sibérie occidentale et a été abattu dans l'arrière-cour du palais d'un parent du Tsar en décembre 1916. Quel fut son rôle auprès du couple impérial à la veille de la révolution russe ?

Loin des masques grotesques et des oripeaux de la fiction, il est temps de mettre à nu l'objet de bien des fantasmes...

Liens :

Raspoutine : Meurtre à Saint Pétersbourg, un documentaire diffusé sur Arte en 2016.

100 ans après sa mort, Raspoutine engendre toujours autant de fantasmes, article paru sur le site de France 24.

Raspoutine: ni Dieu ni vedette rock, article publié le 30 décembre 2016 sur le site du quotidien québécois, Le Soleil.

Raspoutine, l’âme russe contre le matérialisme, un article publié par la revue de philosophie et de littérature, Philitt.

Vie et mort de l’illustre Grigori Efimovitch Raspoutine, un film d’animation réalisé par Céline Devaux.

Raspoutine au cinéma : filmographie sur le site de l’International Movie Data Base.

L'équipe